Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Vienne choisit la solution de la "bad bank" pour Hypo Alpe Adria

Marché : Vienne choisit la solution de la "bad bank" pour Hypo Alpe Adria

Marché : Vienne choisit la solution de la Marché : Vienne choisit la solution de la

VIENNE (Reuters) - L'Autriche a décidé de mettre sur pied une structure de défaisance pour Hypo Alpe Adria car laisser la banque faire faillite aurait des conséquences incalculables, a déclaré vendredi le ministre des Finances Michael Spindelegger.

Cette décision met fin à des mois d'incertitude entourant un établissement que Vienne a dû nationaliser en 2009 mais la solution retenue ne sera pas neutre financièrement pour la Carinthie et peut-être pour certains détenteurs de titres émis par la banque.

Vienne veut en effet que la Carinthie, province où Hypo a son siège social, mette la main au portefeuille et mette à contribution les détenteurs de près de deux milliards d'euros de dette subordonnée et de titres dénués de droits de vote, ont dit le ministre et Ewald Nowotny, le gouverneur de la Banque d'Autriche.

Créer une "bad bank" pour cantonner près de 18 milliards d'euros d'actifs d'Hypo soulagera la banque de son besoin chronique de fonds propres mais provoquera aussi une augmentation de la dette publique à 80% environ du PIB et augmentera le déficit budgétaire de 1,2 point environ cette année.

Les discussions visant à parvenir à un accord général avec BayernLN, l'ex-propriétaire d'Hypo, débuteront bientôt, a ajouté Michael Spindelegger.

Hypo Alpe Adria a reçu 4,8 milliards d'euros d'aides publiques depuis 2008 mais il lui en faudra encore plus pour satisfaire aux normes minimales de fonds propres lorsqu'elle finalisera ses résultats de 2013.

(Michael Shields, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...