Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Vers une fin de séance en fanfare

Marché : Vers une fin de séance en fanfare

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se dirigent vers une fin de séance en fanfare, enthousiasmées par le discours sensiblement plus accommodant que prévu de Mario Draghi à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE.

Lisbonne bondit ainsi de 4%, loin devant Madrid (+3,3%), Londres (+3,1%), Milan (+2,9%), Paris (+2,6%) et Amsterdam (+2,4%), tandis que Francfort et Bruxelles s'adjugent 2,2% et Zurich, 2%. Pour mémoire, Wall Street est fermée ce jeudi pour cause de fête nationale.

Comme prévu par les économistes, l'institut monétaire francfortois a maintenu son taux d'intérêt des opérations principales de refinancement à 0,5%. Le taux de facilité de dépôt et le taux de prêt marginal demeurent quant à eux à 1% et à 0% respectivement.

Surtout, lors de sa conférence de presse qui a suivi la réunion, Mario Draghi a affiché l'intention du conseil des gouverneurs de 'maintenir les taux directeurs à leur niveau actuel ou plus bas pour une période prolongée'.

'Cette prévision est fondée sur les perspectives d'une inflation sage à moyen terme, compte tenu de la faiblesse d'ensemble de l'économie réelle et de dynamiques monétaires ternes', a expliqué le président de la BCE.

Ces déclarations nourrissent une chute de l'euro face au billet vert, à 1,29 dollar seulement, ainsi qu'une détente des taux sur les obligations des pays périphériques de la zone euro, notamment sur celui du Portugal malgré la crise politique locale.

Sur ce dossier, Crédit Suisse estime d'ailleurs que la situation du pays ne peut être comparée à celle de la Grèce l'année dernière, notant que 'la dynamique de croissance générale va en s'améliorant cette fois-ci et que le programme OMT de la BCE n'existait pas alors'.

La Banque d'Angleterre aussi a opté pour le statu quo, à l'issue de sa première réunion sous la présidence de Mark Carney. 'La reprise économique reste faible selon les normes historiques, faiblesse qui pourrait persister encore un certain temps', a estimé l'institut monétaire.

Côté valeurs, les financières profitent à plein de la perspective d'injections monétaires toujours abondantes : Commerzbank bondit ainsi de 7% à 6,2 euros à Francfort, et Crédit Agricole de 6% à 6,9 euros à Paris.

Kering (+5,1% à 165,6 euros) affiche aussi l'une des plus fortes hausses du CAC40 après un relèvement de recommandation d'Exane BNP Paribas de 'neutre' à 'superformance', avant la publication des résultats semestriels du 25 juillet.

L'action Unilever progresse de 3% à 31,1 euros à Amsterdam, soutenue par Société Générale qui a relevé sa recommandation sur la valeur de 'conserver' à 'acheter' avec un objectif de cours rehaussé de 34 à 36 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...