Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'vers des actions ambitieuses de la BCE' (EDRAM)

Marché : 'vers des actions ambitieuses de la BCE' (EDRAM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Philippe Uzan, directeur des gestions chez Edmond de Rothschild Asset Management, a réuni la presse ce mardi pour évoquer les perspectives de l'économie mondiale et les stratégies d'investissement pour le second semestre 2013.

Le spécialiste a souligné en préambule que le cycle économique confirme son redressement. 'Seuls les émergents continuent à décevoir même si la croissance restera forte dans ces zones', a-t-il précisé, n'envisageant pas de scenario de hard-landing en Chine dont le modèle de croissance opère une transition.

Par ailleurs, la reprise se confirme aux Etats-Unis. Philippe Uzan a salué 'un policy mix efficace', conduisant à la réduction de plus de 40% du déficit budgétaire en 2013, de 7% du PIB en 2012 à 4% en cette année, grâce à la hausse des recettes fiscales, la réduction des dépenses publiques et la contribution exceptionnelle de Fannie Mae et Freddie Mac. 'La croissance devrait accélérer en 2014', prédit le professionnel.

En outre, il table sur une reprise molle en zone euro et sur le maintien d'un biais accommodant de la part de la BCE 'qui doit s'engager sur des taux bas pendant encore assez longtemps'.

Philippe Uzan n'exclut pas une baisse des taux dès cette semaine ou très prochainement. 'Après la baisse du taux directeur à 0,5% au mois de mai, le président de la BCE s'est dit prêt à accentuer les efforts, sans toutefois préciser les modalités', a-t-il expliqué.

'On peut imaginer des actions ambitieuses après les élections allemandes, comme une baisse des taux ou un nouveau LTRO (prêt à long-terme)', estime le spécialiste.

Selon lui, le second semestre sera marqué par une forte différentiation entre les classes d'actifs et l'influence grandissante des fondamentaux, dans un contexte de normalisation des marchés.

Il affiche sa préférence pour les actions par rapport aux obligations. Au sein des actifs obligataires, il livre une opinion positive sur la dette à haut rendement, les subordonnées financières et les convertibles (peu sensibles au risque de taux).

Fin juin, EDRAM a adopté des vues positives sur les actions, japonaises et européennes. Le gérant a exprimé son vif intérêt pour les sociétés exposées aux Etats-Unis et pour le secteur de la santé (caractérisé par les thématiques rendement, accélération de la croissance bénéficiaire, fusions/acquisitions).

Il considère que la hausse des taux américains va favoriser les cycliques, tandis que sur les financières, il se montre plus optimiste sur les Etats-Unis que sur l'Europe et préfère les compagnies d'assurance.

Philippe Uzan s'est débarrassé de son scepticisme sur les perspectives du Japon, au vu des résultats de la politique de reflation, et se repositionne sur le marché actions japonais, que les profits devraient largement soutenir.

Par ailleurs, un point d'entrée intéressant se profile sur les marchés actions émergents. Le professionnel a invité son auditoire à rester à l'écart des financières et des producteurs de matières premières, pour leur préférer les secteurs de la santé, l'éducation, les entreprises qui exportent vers les pays développés comme les constructeurs automobiles coréens, certains acteurs de la consommation et des infrastructures.

Enfin, il maintient l'exposition au dollar qui devrait poursuivre sa réappréciation et pointe du doigt un biais négatif sur le yen et le franc suisse.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI