Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

USA : Biden veut des taxes sur la fortune pour financer des services à l'enfance, selon des sources

jeudi 22 avril 2021 à 20h57
Marché : USA: Biden veut un impôt sur la fortune pour financer des services à l'enfance, selon des s

par Jarrett Renshaw et Trevor Hunnicutt

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden va proposer la semaine prochaine un projet de hausse de l'impôt sur la fortune afin de financer des investissements majeurs pour des services à l'enfance ainsi que des congés payés pour les salariés, a-t-on appris jeudi de sources au fait de la question.

Le locataire démocrate de la Maison blanche va proposer de relever le taux marginal d'imposition de 37% à 39,6% et de quasiment doubler les taxes sur les gains en capital, pour les porter là aussi à 39,6%, pour les Américains dont les revenus annuels dépassent le million de dollars, ont dit les sources.

S'exprimant devant les journalistes, la porte-parole de la Maison blanche a confirmé que Joe Biden allait évoquer son "Plan pour les familles américaines" durant son allocution devant le Congrès la semaine prochaine. Jen Psaki a refusé de donner davantage d'informations.

D'après les sources, les détails du projet seront communiqués la semaine prochaine, en amont du discours que Joe Biden prononcera mercredi lors d'une session conjointe des deux chambres du Congrès.

Jen Psaki a indiqué que l'administration n'avait pas encore finalisé le projet. Elle a souligné la détermination du président américain à investir davantage dans les services à l'enfance, qu'il s'agisse des crèches ou de l'éducation, et pour rendre les travailleurs américains plus compétitifs.

Aux yeux de Joe Biden, a dit la porte-parole de la Maison blanche, les mesures peuvent être financées par les Américains les plus riches et les grandes entreprises à même de supporter une hausse de leur niveau d'imposition.

Interrogée sur l'hypothèse que le projet dissuade les investisseurs aux Etats-Unis, Jen Psaki a déclaré que le président et ses conseillers économiques n'anticipaient pas d'impact négatif avec ce projet.

Le Congrès, qui aura la charge de se prononcer sur les mesures fiscales, est grandement divisé sur la question.

Ce projet, qui devrait coûter autour de 1.000 milliards de dollars, vient s'ajouter au vaste plan pour les infrastructures et l'emploi de 2.300 milliards de dollars présenté par Joe Biden et qui suscite déjà une vive opposition chez les républicains.

(Jarrett Renshaw, Trevor Hunnicutt, Andrea Shalal, David Lawder, Dan Burns; version française Jean Terzian)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.60 % vs +26.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat