Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Une pause après le net rebond de la veille

Marché : Une pause après le net rebond de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter en léger recul jeudi, marquant une pause après son rebond de la veille (+1,9%) dans des marchés prudents face à une série de résultats de sociétés et avant la réunion de la Banque centrale européenne en début d'après-midi.

A en croire les premières indications fournies par les bookmakers, l'indice CAC 40 devrait démarrer la séance sur un repli de trois points autour de 4205 points.

A court terme, les 4240 points font toujours figure de résistance d'après les chartistes, mais les plus optimistes continuent de parier sur la reprise des 4330 points, surtout si Wall Street poursuit sur sa lancée.

Car les marchés américains ont signé hier un nouveau feu d'artifices à New York, avec notamment un vingtième record de l'année pour le Dow Jones (+0,6% à 17.485 points).

Une fois de plus, les vendeurs ont disparu du paysage, craignant de se faire écraser par le bulldozer des banques centrales.

Le grand point fort de la journée sera la décision de politique monétaire de BCE, attendue à 13h45, puis suivie de la conférence de presse de son président Mario Draghi, dont les investisseurs attendent toute une série de clarifications.

'Les paris sont riches et variés, mais en fin de compte le marché demeure surtout pris par un sentiment d'urgence autour des rachats d'obligations d'Etat (l'hypothèse d'un 'QE' total), par la persistance de l'inflation à de faibles niveaux, par la possibilité de l'adoption d'un nouveau discours sur l'augmentation de la taille du bilan de la BCE et la possibilité d'un ajustement en décembre du programme de refinancement à plus long terme (TLTRO)', résume Chris Weston, le stratège en chef d'IG.

'Les marchés d'actions sont censés être le reflet de l'économie, mais il semble plutôt que la Fed, tout comme la Banque d'Australie, la BCE ou la Banque du Japon aient recours à la politique monétaire non seulement pour pallier les défaillances des gouvernements, mais aussi pour porter les cours des actions à la hausse', souligne-t-il.

'Les marchés d'actions ne sont pas censés porter l'économie et pourtant c'est ce qui est en train de se produire', constate l'analyste.

A Paris, les investisseurs doivent en outre faire face à une impressionnante vague de résultats trimestriels ce matin, dont ceux de Société Générale, Crédit Agricole, Veolia, Legrand, Euronext, Capgemini et Scor.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...