Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un début de semaine hésitant

Marché : Un début de semaine hésitant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se montrent hésitants en ce début de semaine, partagés entre espoirs d'une accalmie sur le front du pétrole et inquiétudes au sujet des négociations autour de la dette grecque.

Zurich gagne 0,4%, Francfort 0,2%, Londres et Lisbonne 0,1%, tandis que Bruxelles stagne, Paris cède 0,1%, Amsterdam 0,5%, Milan 0,7% et Madrid chute de 2,2%. A New York vendredi, le Dow Jones a cédé 1,4% et le Nasdaq 1%.

'Les cours du pétrole reculent encore (autour de 48 dollars le baril actuellement), mais nous demeurons bien au-dessus des planchers de la semaine dernière, ce qui conforte l'idée selon laquelle le pire de la chute peut désormais être derrière nous', souligne Trustnet Direct.

'Les négociations avec la Grèce vont rester un thème de choix et même si le Premier ministre Alexis Tsipras a évoqué des discussions constructives, les investisseurs se montrent moins amènes', constate de son côté IG.

La croissance s'accélère légèrement dans le secteur manufacturier de l'Eurozone au début de l'année 2015, comme en témoigne l'indice PMI final Markit qui se redresse de 50,6 en décembre 2014 à 51,0 en janvier, un niveau conforme à sa dernière estimation flash.

La conjoncture s'améliore en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas et en Irlande, et la croissance s'accélère en Espagne et aux Pays-Bas. En revanche, la contraction du secteur se poursuit en France, en Italie, en Autriche et en Grèce.

'Le secteur manufacturier de l'Eurozone continue d'afficher un taux de croissance très faible, les données de janvier venant ainsi confirmer la nécessité des mesures drastiques de relance économique engagées par la BCE', commente Chris Williamson, chief economist à Markit.

Cet après-midi aux Etats-Unis, les opérateurs seront attentifs aux résultats d'Exxon Mobil, aux revenus et dépenses des ménages, puis aux indices PMI et ISM du secteur manufacturier, ainsi qu'aux dépenses de construction.

Côté valeurs, Ryanair dévisse de 4% à Londres, malgré des trimestriels meilleurs que prévu et un relèvement d'objectifs annuels : ces éléments positifs se trouvent éclipsés par un appel à la prudence de la compagnie à bas coûts concernant l'exercice 2015-16.

Electrolux perd 0,9% et sous-performe ainsi l'OMX, affecté par UBS qui dégrade sa recommandation de 'neutre' à 'vente' avec un objectif de cours maintenu à 190 couronnes suédoises, estimant que la valorisation du fabricant d'électroménager s'est trop tendue.

Holcim grimpe de 2,9% à Zurich et Lafarge gagne 0,7% à Paris, après l'annonce par les deux cimentiers en voie de fusion, de leur entrée en négociations exclusives avec CRH pour lui céder un certain nombre d'actifs.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI