Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un début de semaine hésitant

Marché : Un début de semaine hésitant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se montrent partagées en ce début de semaine : elles hésitent entre les nombreux sujets de préoccupation du moment et les espoirs de résultats d'entreprise corrects dans les prochains jours.

Lisbonne grimpe de 1,3% et Madrid de 0,8%, Francfort et Paris prennent 0,4%, Londres grappille 0,1%, mais Milan perd 0,3%, Amsterdam et Zurich 0,4%, et Bruxelles 0,8%. A New York vendredi, le Dow Jones a dévissé de 0,7% et le Nasdaq de 2,3%.

'Les marchés se sont montrés relativement résilients face à tant de vents contraires sur le plan géopolitique, mais c'est la crainte d'une troisième récession dans la zone euro qui pèse sur le moral', affirme un analyste de Valutrades.

'Aussi longtemps que nous n'aurons pas des éléments susceptibles de convaincre le marché du contraire, les secousses que nous connaissons pourront bien se poursuivre', prévient le professionnel des marchés.

Autre sujet d'inquiétude, S&P a révisé de 'stable' à 'négative' la perspective sur sa note de long terme 'AA' sur la France, jugeant que la position budgétaire de l'Hexagone se détériorait étant donné ses perspectives restreintes de croissance.

Aucune donnée économique n'est attendue ce jour, mais le reste de la semaine s'annonce assez chargé sur ce front, avec notamment des chiffres d'inflation dans plusieurs pays européens et des indicateurs d'activité outre-Atlantique.

Les investisseurs prendront ainsi connaissance des indices des Réserves fédérales de New York et de Philadelphie, de la production industrielle et des chiffres de la construction résidentielle pour septembre.

Si la saison des résultats aux Etats-Unis a démarré la semaine dernière avec Alcoa, elle entrera dans le vif du sujet dans les prochains jours, avec en particulier des financières comme JPMorgan, Citi, Bank of America ou Goldman Sachs.

D'autres groupes américains de premier plan dévoileront leurs performances, à l'image par exemple du laboratoire de santé Johnson & Johnson, du fabricant de microprocesseurs Intel, du géant de l'Internet Google ou du conglomérat GE.

Du côté des valeurs, Anglo American s'adjuge 2,9% à un peu plus de 1300 pence à Londres, soutenu par Crédit Suisse qui relève son opinion de 'neutre' à 'surperformance' sur le titre de la compagnie minière, avec un objectif de cours laissé à 1800 pence.

A l'inverse, STMicroelectronic plonge de 10% à 5,4 euros à Paris et à Milan, Morgan Stanley ayant dégradé sa recommandation à 'sous-pondérer', contre 'pondérer en ligne' jusqu'à présent, avec un objectif de cours ramené de 5,6 à 4,6 euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI