Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un chiffre américain ajoute à la déprime

Marché : Un chiffre américain ajoute à la déprime

tradingsat

(CercleFinance.com) - La consolidation s'accentue cet après-midi sur les marchés européens, un piètre indicateur publié outre-Atlantique venant s'ajouter à une croissance britannique décevante et à une levée de fonds de Commerzbank pour plomber le moral des investisseurs.

Francfort dévisse de 2,4%, Paris de 2,3%, Amsterdam abandonne 2%, Londres, Zurich et Bruxelles 1,6%, Milan 1,3%, Lisbonne 1,2% et Madrid 0,8%. A New York, le Dow Jones recule de 0,5% et le Nasdaq de 1%.

L'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board a chuté à 95,2 points ce mois-ci, après 101,4 points en mars, alors que le consensus des économistes escomptait à l'inverse une progression autour de 102,2 points.

'Ceci reflète l'affaiblissement des conditions actuelles, probablement dominé par la morosité récente du marché du travail, et une appréhension des perspectives à court terme', explique Lynn Franco, directrice des indicateurs économiques au Conference Board.

Ce signal de mauvais augure pour l'économie américaine s'ajoute à un ralentissement de la croissance du Royaume-Uni plus vif que prévu, puisque le PIB britannique n'a progressé que de 0,3% au premier trimestre, là où les économistes espéraient 0,5%.

'Le marché londonien a commencé la séance du mauvais pied, les opérateurs peinant à trouver des justifications pour soutenir les actions à leur niveau élevé', notait d'ailleurs Trustnet Direct avant la publication de ces chiffres ce matin.

Autre nouvelle pesant sur le moral des opérateurs, Commerzbank a annoncé une levée de fonds de 1,4 milliard d'euros en marge de résultats préliminaires, une annonce qui fait perdre 5,8% au titre de la banque allemande à Francfort.

Daimler cède 1,3% et surperforme ainsi légèrement le DAX, salué pour la présentation d'un résultat net part du groupe presque doublé, marquant ainsi un bon début d'année pour la maison-mère de Mercedes-Benz.

Toujours sur le plan des valeurs, l'action BP ne cède que 0,6% et limite donc la casse à Londres, la compagnie pétrolière ayant réalisé un bénéfice ajusté des coûts de remplacement plus élevé que prévu au titre du premier trimestre.

Philips fait figure de lanterne rouge à Amsterdam avec un repli de 5,9%, sanctionné pour les faibles marges affichées par le fabricant d'électronique au titre des trois premiers mois de 2015, et ce malgré un retour à la croissance organique de ses revenus.

A Paris, les investisseurs réservent un accueil plutôt enthousiaste aux performances dévoilées par le groupe pétrolier Total (+1,1%), mais se montrent beaucoup plus réservés concernant celles de l'opérateur télécoms Orange (-5,1%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI