Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Toujours sur des pertes abyssales

Marché : Toujours sur des pertes abyssales

tradingsat

(CercleFinance.com) - Paniqués par la dégradation de la situation en Chine, les indices actions européens affichent toujours des pertes abyssales cet après-midi, même si elles tentent de les réduire en les alignant sur celles de Wall Street.

Amsterdam abandonne 5,1%, Paris 4,8%, Bruxelles et Lisbonne 4,7%, Londres, Milan et Madrid 4,1%, Francfort 3,9% et Zurich 3,2%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq dégringolent encore de 2,3% et de 3% respectivement.

'La baisse des marchés actions s'accentue pour le moment, ils restent inquiets quant à l'ampleur du ralentissement du rythme de croissance dans les pays émergents', indiquait déjà ce matin un gérant de Barclays Bourse.

En Asie, Shanghai a plongé de 8,5%. 'C'est un moment clé pour la Chine', commentait Angus Nicholson, analyste chez IG, soulignant que son système bancaire manque de plus en plus de liquidités et que les sorties de capitaux se multiplient.

'La correction va certainement provoquer des nuits blanches au sein des banques centrales', juge Nour Al-Hammoury, stratège chez ADS Securities, ajoutant que des mesures de leur part ne pourraient réussir à calmer les marchés que si elles sont coordonnées.

Aucune donnée économique n'était attendue ce lundi en Europe ou aux Etats-Unis, et si elles s'annoncent nombreuses dans les prochains jours, 'elles ne répondront pas directement aux préoccupations immédiates des investisseurs', selon Aurel BGC.

Du côté des valeurs, celles spécialisées dans les matières premières figurent parmi les plus lourdement impactées par les craintes autour de la situation en Chine, comme BHP Billiton (-7,7%), Glencore (-11,5%) ou Rio Tinto (-5,7%) à Londres.

Plombé par la chute des cours du pétrole (-3,2% à 39,1 dollars le baril sur le NYMEX), Royal Dutch Shell dévisse 5% et ne profite donc guère d'une note de Jefferies, qui a pourtant relevé sa recommandation de 'conserver' à 'achat'.

Lloyds Banking Group recule de 2,4%, alors que selon un document publié sur le site du LSE, l'Etat britannique a procédé vendredi à une importante cession d'actions et est passé sous les 13% des droits de vote de l'établissement bancaire.

A Paris, LafargeHolcim parvient à limiter la casse (-2%), aidé par Credit Suisse qui a initié la couverture du titre du cimentier avec une opinion 'surperformance' et un objectif de cours de 80 francs suisses (74,4 euros).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...