Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Toujours fermement ancré dans le rouge

Marché : Toujours fermement ancré dans le rouge

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens demeurent fermement ancrés en terrain négatif cet après-midi, toujours pénalisés par l'angoisse au sujet du système bancaire chinois qui a fait plonger les Bourses asiatiques ce matin.

Lisbonne s'affaisse de 2,8%, Bruxelles et Zurich de 2%, Madrid de 1,9%, Amsterdam chute de 1,6%, Londres de 1,4%, Paris de 1,2%, Francfort de 1,1% et Milan de 0,7%. Wall Street abandonne 1,5% de son côté.

'La correction à Shanghai et sur le front des matières premières se traduit par une réticence palpable des investisseurs à s'offrir des actifs risqués sur les marchés européens ce jour', commente Brenda Kelly, chez IG.

La stratégiste de marchés explique que les actions chinoises ont fait l'objet d'un courant vendeur sur fond d'inquiétudes ravivées au sujet d'une crise de crédit qui menacerait la stabilité du secteur bancaire de la Chine.

'Les taux d'intérêt restent tendus sur le marché interbancaire chinois, sans que la PBOC semble suffisamment réagir. Elle estime que la liquidité est suffisante mais que les établissements doivent mieux contrôler l'expansion du crédit', précise Aurel BGC.

Le bureau d'études ajoute que la pression sur les taux du marché interbancaire chinois pourrait rester élevée, alors que de nombreux placements financiers à haut rendement vont arriver à échéance fin juin.

Autre facteur d'angoisse, le FMI envisagerait de suspendre son aide à la Grèce d'ici fin juillet si l'Eurogroupe ne comble pas le trou de trois à quatre milliards d'euros dans le plan de sauvetage de 172 milliards accordés au pays, selon un article du FT paru vendredi.

Dans ce contexte, la seule donnée économique du jour ne suffit pas à redonner le moral aux investisseurs : le climat des affaires en Allemagne avance modestement selon l'indice Ifo, qui passe de 105,7 en mai à 105,9 en juin, un niveau conforme au consensus.

Kabel Deutschland progresse de 1,9% à 85,7 euros à Francfort, alors que Vodafone (+0,1% à 176 pence) a annoncé son intention de lancer une offre publique d'achat sur le câblo-opérateur allemand, à un prix de 87 euros par action en numéraire.

Fiat s'adjuge 2,2% à 5,2 euros et se distingue donc à Milan, soutenu par des rumeurs de presse selon lesquelles le constructeur automobile turinois pourrait voir tripler le dividende que lui versera Chrysler cette année.

A Paris, Accor ne cède que 0,4% à 26 euros, alors qu'un nouveau patron du groupe hôtelier devrait être désigné cet été d'après des informations des Echos. Le processus de succession serait évoqué au cours du conseil d'administration de jeudi.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI