Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Toujours des opportunités à Wall Street

Marché : Toujours des opportunités à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lors d'un déjeuner organisé hier à Paris, un représentant de la société de gestion néerlandaise Robeco a notamment évoqué ses idées d'investissement concernant les grandes capitalisations américaines. Si les indices de Wall Street semblent correctement valorisés, estime le gérant, le marché ne manque cependant pas d'opportunités.

Mark Donavan supervise depuis 2010 pour Robeco le fonds de grandes valeurs US Large Cap Equities, fort d'un encours d'environ 1,5 milliard de dollars. Ce fonds affiche une performance nette supérieure à 22% depuis le début de l'année. Certes, le géant estime qu'au cours actuel de 1.750 points environ, l'indice d'actions S&P 500 est globalement à son prix, avec un PER de l'ordre de 16 fois.

Mais là n'est pas l'essentiel pour l'organisme dont la gestion se caractérise par une approche fondamentale “bottom up” et une orientation “value” (valeurs décotées) recherchant les valeurs susceptibles de faire mieux que le marché.

Son système de sélection de valeurs le conduit, par exemple, à retenir un titre comme celui de l'équipementier télécoms Qualcomm, dont les multiples de capitalisation sont jugés historiquement faibles. Et ce alors même que le groupe, qui ne manque pas de cash, permet un bon retour sur fonds propres étant donné son modèle industriel “léger” (licences et externalisation) et qu'il dispose d'un solide portefeuille de brevets. Enfin, ses marges s'améliorent et sa croissance organique accélère.

Valorisation attractive, fondamentaux solides et dynamique favorable de la marche des affaires illustrent, dans ce cas précis, les raisons pour lesquelles la valeur a été retenue par le fond “large caps” de Robeco.

A l'inverse, Staples, spécialiste des fournitures de bureau, respecte certes les deux premiers critères, mais pas le dernier, le consensus bénéficiaire sur la valeur pointant actuellement vers le bas. En effet, la stratégie d'expansion du groupe en Europe mobilise du capital et ne procure pas les retours attendus.

Parmi les plus importantes positions du fonds à ce jour figurent notamment des financières et assimilées, à commencer par le holding dirigé par Warren Buffett, Berkshire Hathaway (3,9% de l'encours), et aussi les groupes bancaires Wells Fargo, et Citigroup JPMorgan Chase ( de 3,8 à 3,1% de l'encours).

Sans doute les financières ne se comporteront-elles pas aussi bien à l'avenir que tel a été le cas ces quatre dernières années, estime le gérant de Robeco. Mais comme la reprise du marché du crédit n'en étant environ qu'aux deux tiers de sa course, il reste de la marge. Et ce d'autant qu'un bonne surprise n'est pas impossible du côté de la croissance des encours de prêts aux Etats-Unis.

Actuellement, le gérant se montre sensible, par secteurs, aux valeurs technologiques, à celles du secteur de la santé et à celles de la consommation.

En revanche, il trouve trop chères les actions “quasi-obligataires” à fort coupon, comme celles des services collectifs (“utilities”) et les foncières. Si ces titres ont pu bénéficier de l'intérêt de fonds arbitrant des produits de taux pour ces actions de rendement, ces dernières semblent maintenant survalorisées à Mark Donovan.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...