Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : ThyssenKrupp relève sa prévision de bénéfice annuel

Marché : ThyssenKrupp relève sa prévision de bénéfice annuel

Marché : ThyssenKrupp relève sa prévision de bénéfice annuelMarché : ThyssenKrupp relève sa prévision de bénéfice annuel

FRANCFORT (Reuters) - ThyssenKrupp a relevé mardi sa prévision de bénéfice annuel après un premier trimestre 2015, le deuxième de son exercice fiscal, meilleur que prévu.

Le conglomérat industriel allemand, qui évoque aussi un contexte économique plus stable, dit désormais s'attendre à un bénéfice avant intérêt et impôt (Ebit) compris entre 1,6 milliard et 1,7 milliard d'euros, contre une précédente prévision d'au moins 1,5 milliard.

Il a confirmé ses objectifs annuels de chiffre d'affaires, de bénéfice net et de génération de trésorerie avant cession, laquelle est restée négative mais s'est améliorée à -55 millions d'euros sur le trimestre clos fin mars contre -651 millions un an plus tôt.

Le titre devrait ouvrir en hausse de 2,6% à la Bourse de Francfort, selon les indications du courtier Lang & Schwarz.

Le bénéfice imposable pour le trimestre clos fin mars a progressé de 32% à 405 millions d'euros, un résultat meilleur que la prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters, de 379 millions d'euros.

"Nos mesures pour améliorer notre efficacité fonctionnent et nous progressons dans la transformation du groupe. La nouvelle amélioration du bénéfice reflète l'accent que nous mettons sur la performance", a commenté le président du directoire, Heinrich Hiesinger, dans un communiqué.

ThyssenKrupp a entrepris de délaisser la sidérurgie, dans laquelle le groupe puise ses racines, au profit d'activités jugées plus rentables et moins volatiles dans les biens d'équipement comme les systèmes automobiles, les escaliers mécaniques et l'ingéniérie industrielle.

A l'exception de Steel Americas, tous ses secteurs d'activité ont réalisé un chiffre d'affaires et un bénéfice meilleurs que prévu au cours du deuxième trimestre de l'exercice fiscal. L'activité dans les biens d'équipement a représenté 46% des ventes et 89% du bénéfice d'exploitation.

Les commandes enregistrées par le groupe ont progressé de 2% à 10,4 milliards d'euros et les ventes de 7% à 11,0 milliards d'euros.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est en revanche effondré de 82% à 50 millions d'euros en raison notamment d'une dépréciation liée à la vente de VDM, une filiale d'alliages déficitaire.

(Georgina Prodhan; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI