Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Se maintient après les ventes de détail

Marché : Se maintient après les ventes de détail

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes demeurent bien orientées cet après-midi, profitant à la fois de ventes de détail américaines de nature à justifier des injections monétaires prolongées de la Fed, et d'une croissance chinoise sans mauvaise surprise.

Lisbonne perd 0,2% et Madrid ne grappille que 0,1%, mais Zurich et Francfort gagnent 0,2%, Bruxelles 0,4%, Paris, Amsterdam, Londres 0,5% et Milan 0,9%. A Wall Street, le Dow Jones se maintient autour de son équilibre.

Les ventes au détail ont augmenté de 0,4% seulement en juin, après une progression de 0,5% en mai et alors que les économistes pronostiquaient une hausse proche de 1% le mois dernier. Hors automobiles et pièces détachées (+1,8%), elles sont même restées atones.

Illustrant donc une certaine fragilité de la consommation des ménages, qui représentent plus des deux tiers du PIB américain, ces chiffres sont de nature à conforter le camp des 'colombes' (partisans d'une politique monétaire ultra-accommodante) au sein de la Fed.

Les ventes de détail font passer au second plan un chiffre plus encourageant pour l'économie américaine : l'indice 'Empire State' est en effet ressorti à 9,5 ce mois-ci, contre 7,8 au mois de juin, alors que le consensus tablait au contraire sur un reflux autour de 3,5 points.

Par ailleurs, cette semaine qui s'annonce riche en publication de résultats d'entreprises américaines a bien commencé avec ceux de Citi : l'établissement a fait état de résultats meilleurs que prévu, notamment sous l'effet de moindres pertes sur crédits.

Les marchés ont aussi pu se rassurer avec des données chinoises. 'D'un trimestre sur l'autre, le PIB recèle une légère accélération de la croissance, puisqu'il s'est accru de 1,7% au deuxième trimestre après une hausse de 1,6% au premier', note-t-on chez Natixis.

Dans ce contexte, les investisseurs n'ont guère accordé d'importance à la dégradation de la France chez Fitch de 'AAA' à 'AA+'. 'Il s'agit d'un non-événement, S&P's et Moody's avaient déjà dégradé la note en janvier et novembre 2012', souligne Barclays Bourse.

Côté valeurs, Carrefour tient le haut du pavé à Paris avec un gain de 2,1% à 21,6 euros : Barclays Capital a relevé lundi sa recommandation de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' avec un objectif de cours rehaussé de 20 à 25 euros.

Dans le bas de classement de l'AEX d'Amsterdam, Air France-KLM cède 1% à moins de 6,6 euros, à la suite d'une note de HSBC qui a dégradé sa recommandation de 'surpondérer' à 'neutre' et son objectif de cours de dix à 7,5 euros.

Roche cède 0,8% à 242 francs suisses, soit l'une des plus mauvaises performances du SMI de Zurich, alors que le laboratoire pharmaceutique chercherait des milliards de dollars pour financer l'acquisition d'Alexion Pharmaceuticals, selon des rumeurs de presse.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI