Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Samsung double son rendement malgré la baisse des profits

Marché : Samsung double son rendement malgré la baisse des profits

Marché : Samsung double son rendement malgré la baisse des profitsMarché : Samsung double son rendement malgré la baisse des profits

par Miyoung Kim

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a publié vendredi un bénéfice d'exploitation trimestriel en baisse pour la première fois en deux ans tout en annonçant un doublement de son rendement, cédant ainsi aux pressions des investisseurs en faveur d'une distribution plus généreuse de ses liquidités.

Le groupe sud-coréen, principal concurrent d'Apple sur le marché des smartphones et des tablettes, a amassé quelque 37 milliards d'euros de réserves ces dernières années mais la part de ses profits distribuée à ses actionnaires est tombée en 2012 à son plus bas niveau depuis cinq ans.

Face aux appels de certains investisseurs en faveur d'une inflexion de la politique de distribution, le numéro un mondial de l'électronique grand public argue de la nécessité de financer la croissance future de ses activités.

Pourtant, malgré la baisse de 6% du résultat d'exploitation au quatrième trimestre 2013 à 8.300 milliards de wons (5,62 milliards d'euros), un résultat conforme à l'estimation donnée il y a quelques semaines, Samsung a annoncé un doublement de son rendement du dividende à 1,0%.

"Notre objectif en termes de distribution de dividende pour cette année est une augmentation substantielle par rapport à 2013, mais je ne peux pas dire précisément combien nous paierons", a déclaré aux analystes Robert Yi, le directeur des relations investisseurs du groupe.

Samsung a déclaré un dividende de 14.300 wons par action pour 2013, soit un montant total à distribuer de 2.100 milliards de wons au total, certes en hausse de 79% sur un an mais qui ne représente que 6,9% des bénéfices annuels.

"Il est clair que Samsung est sous pression pour distribuer plus à ses actionnaires", explique Park Jung-hoon, gérant de HDC Asset Management.

"Comme le cours est orienté à la baisse, je pense que Samsung va devoir, à un moment donné, envisager des mesures extraordinaires, comme un rachat d'actions pour répondre, à la pression des actionnaires."

LE PREMIER TRIMESTRE S'ANNONCE DÉLICAT

En Bourse, l'action Samsung a fini vendredi à 1.307.000 wons, en hausse de 0,62% sur la journée; le titre a perdu 8,8% depuis un mois en raison des craintes de ralentissement de la croissance des ventes de smartphones. La capitalisation boursière du groupe avoisine 149 milliards d'euros.

La baisse du bénéfice d'exploitation au quatrième trimestre s'explique en partie par le versement aux salariés de 800 milliards de wons de primes exceptionnelles, justifié officiellement par le vingtième anniversaire du virage stratégique auquel est attribué la forte croissance des dernières années.

L'appréciation du won sud-coréen a parallèlement amputé le résultat de 700 milliards de wons.

Mais c'est avant tout le ralentissement de l'activité de smartphones qui préoccupe les analystes, notamment avec l'imminence de la commercialisation de l'iPhone par China Mobile, premier opérateur mondial par le nombre d'abonnés. Apple pourrait en outre lancer cette année des modèles dotés d'un grand écran, l'un des avantages concurrentiels de la gamme Galaxy du sud-coréen pour l'instant.

Dans l'activité de smartphones, le bénéfice d'exploitation est resté stable sur un an à 5.470 milliards de wons mais il marque une baisse de 18% par rapport à juillet-septembre.

"Il sera difficile pour Samsung d'améliorer ses résultats au premier trimestre, car la saisonnalité défavorable pour le secteur des hautes technologies va mettre la pression sur les composants et les téléviseurs", explique le groupe dans un communiqué.

Il précise que ses investissements resteront stables en 2014 à 23.800 milliards de wons. Mais les dépenses de marketing rapportées au chiffre d'affaires diminueront par rapport à l'an dernier.

Miyoung Kim, Nicolas Delame et Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI