Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : S'interroge sur sa dynamique haussière

Marché : S'interroge sur sa dynamique haussière

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé, alors que les investisseurs continuent de s'interroger sur la poursuite de la dynamique haussière et alors qu'une nouvelle batterie de données américaines est attendue cet après-midi.

Bruxelles prend 0,6%, Zurich et Amsterdam 0,3%, Paris et Milan 0,2%, mais Londres et Francfort reculent de 0,2%, Madrid de 0,4% et Lisbonne de 0,7%. A New York mardi, le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu 0,5% environ.

'Un certain nombre d'indicateurs de tendance et de données dynamiques commencent à s'inverser et à repartir à la baisse', souligne-t-on chez IG. 'Il n'y a encore rien d'alarmant, mais l'élan haussier semble en partie s'estomper', estime le courtier britannique.

'Des liquidités abondantes ne sont pas encore investies sur les actifs actions en Europe. Il est donc probable que l'amplitude d'un éventuel futur repli des indices actions soit limitée par la liquidité qui reste à investir sur les actions européennes', juge pour sa part Barclays Bourse.

Ce dernier attend une révision à la hausse des anticipations de résultats des entreprises pour 2015 et 2016, un facteur qui devrait selon lui continuer à 'pousser' les cours des actions à la hausse en Europe dans les prochains mois.

Quoiqu'il en soit, les opérateurs hésitent sur la conduite à tenir avant de prendre connaissance, cet après-midi aux Etats-Unis, de l'enquête ADP sur l'emploi privé, puis des indices PMI et ISM non manufacturier et des stocks de pétrole, avant le livre beige de la Fed ce soir.

Pour l'heure, les deniers indices PMI de Markit illustrent une accélération de la croissance du secteur privé dans la zone euro, puisque l'indice final 'composite' de l'activité globale s'est redressé à 53,3 le mois dernier contre 52,6 en janvier.

'Les perspectives s'améliorent : le risque d'un 'grexit' et d'une propagation de la crise à d'autres économies s'éloigne, et la dépréciation de l'euro devrait permettre de stimuler les exportations', commente Chris Williamson, chief economist chez Markit.

Du côté des valeurs, ING progresse de 1% et surperforme donc la tendance à Amsterdam, après l'annonce par l'établissement financier néerlandais de la cession de sa participation restante de 18,9% au capital de Voya Financial.

Henkel dévisse de 3,8% et essuie ainsi les plus lourds dégagements du DAX de Francfort, délaissé après la présentation, par le groupe allemand de produits de consommation, de bénéfices inférieurs aux attentes en 2014.

EDF perd 2,8% et fait donc figure de lanterne rouge du CAC40 parisien, alors que Paris a prôné une 'refondation industrielle' de la filière nucléaire française à la suite des lourdes pertes affichées par Areva.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...