Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S'installe dans le rouge après l'emploi US

Marché : S'installe dans le rouge après l'emploi US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Déjà en phase descendante à la mi-séance, les marchés européens se sont installés nettement dans le rouge à la suite de la parution d'un rapport sur l'emploi américain particulièrement décevant.

Milan grappille encore 0,3%, mais Lisbonne perd 0,7% et Madrid 1,1%, Londres et Bruxelles chutent de 1,8%, Zurich de 1,9%, Francfort de 2%, Paris et Amsterdam de 2,3%. De son côté, Wall Street dévisse de 0,9%.

Le mois dernier, seuls 88.000 emplois non-agricoles ont été créés, soit la plus faible augmentation depuis juin dernier. Il s'avère donc bien inférieur aux attentes, même si certains économistes s'attendaient à un chiffre décevant après l'enquête ADP de mercredi.

La baisse du taux de chômage, de 0,1 point à 7,6%, ne constitue pas non plus une bonne nouvelle dans la mesure où elle reflète plutôt un découragement des demandeurs d'emploi : le taux de participation au marché du travail retrouve son plus bas niveau depuis mai 1979.

'Nous nous attendons à ce que l'amélioration du marché du travail reste molle les mois prochains, les perspective de croissance plus faibles au deuxième trimestre devant peser sur la confiance des agents économiques', juge Natixis au vu de ces chiffres.

En outre, la baisse 'artificielle' du taux de chômage - donnée économique particulièrement suivie par la Fed - pourrait soutenir les partisans d'une politique monétaire moins accommodante au sein de la banque centrale.

Publié au même moment, le déficit commercial américain s'est contracté en-deçà des 45 milliards de dollars anticipés (à 43 milliards), une évolution liée principalement à une baisse de 12,8% des importations de pétrole.

De ce côté de l'Atlantique, le volume des ventes de détail a diminué de 0,3% dans la zone euro et est resté stable dans l'UE en février par rapport à janvier. Les commandes à l'industrie allemandes ont de leur côté rebondi de 2,3% en février.

easyJet trébuche de 7,5% à 1.015 pence à Londres, la compagnie aérienne à bas coûts ayant insisté sur l'effet de changes défavorable et la hausse des coûts du carburant lors d'un point d'activité pour son premier semestre 2012-13.

A Paris et Amsterdam, Air France-KLM (-7,5% à moins de 6,8 euros) prend aussi le chemin de la baisse, sur fond de crainte d'une contagion du repli de compagnies aériennes chinoises, durement affectées par les craintes d'une épidémie de grippe aviaire.

Telecom Italia gagne 2% à moins de 0,6 euro à Milan, alors que selon des sources de presse, l'opérateur envisagerait une fusion avec la division italienne de H3G, opérateur mobile appartenant au conglomérat hongkongais Hutchison Whampoa.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...