Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Rien ne semble enrayer la hausse sur les indices US

Marché : Rien ne semble enrayer la hausse sur les indices US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Plus rien, ne semble pouvoir enrayer la hausse: le Dow Jones progresse de 0,4% (à 16.035Pts), le 'S&P' de 0,6%, le Nasdaq de +0,95% (il retrace à 2Pts près son zénith annuel du 22 janvier dernier, avec 90% de titres en hausse), le Russel-2000 de +1,3%.

Les opérateurs peuvent cesser de s'interroger sur l'usage que les 'grosses mains' font des surliquidités retirées des pays émergents au mois de janvier: les flux se déversent sur les marchés d'actions occidentaux depuis maintenant 7 séances et ils emportent tout sur leur passage.

Ils balayent tout raisonnement économique classique, éclipsent toutes les 'mauvaises nouvelles', engloutissent toutes les objections contre un scénario éternellement haussier.

Les marchés sous 'régime de flux' sont mus par des forces irrésistibles et totalement sourdes à la conjoncture présente ou future.

On peut s'en émerveiller... ou déplorer que le concept de 'marchés efficients' soit totalement enterré, que le cancre (le pays surendetté) obtienne les mêmes notes flatteuses que le fort en thème (Norvège, Allemagne), que des Amazon ou des Twitter affichent des multiples de valorisation dignes du sommet de la bulle internet alors que les 'utilities' qui rendent des services vitaux pour la population demeurent délaissées.

Quelques commentateurs essayent encore de justifier cette hausse des marchés par le discours 'colombe de Yellen' (qui reprend mot pour mot l'argumentaire de son prédécesseur: absolument rien de nouveau mardi) ou de 'bons trimestriels'... mais cela apparait totalement dérisoire vu l'ampleur des écarts boursiers alors qu'il n'y a pas vraiment 'd'effet d'émerveillement' si l'on compare les profits du 'Q4' à ceux du 'Q3' (une fois évacuée la grosse ficelle du résultat 'meilleur qu'attendu'... puisque les attentes sont délibérément minorées).

Mais le 'bon' ou le 'mauvais' importe au fond très peu en 'régime de flux' comme le démontre l'euphorie apparente de Wall Street alors que les chiffres US du jour ne sont effectivement pas bons: les ventes de détail ont chuté de façon tout à fait inattendue de -0,4% au mois de janvier alors que les experts anticipaient un recul de -0,1%... mais nul doute que les intempéries ont perturbé les déplacements des acheteurs potentiels.

Dans un marché uniformément vert (si 2014 sera l'année du 'stock-picking', ce 13 février fut un jour de ramassage indiciel pratiquement sans discrimination... sauf mauvais trimestriels patents.

Parmi les titres les plus travaillés, on notait Time Warner (+7,4% suite au 'deal' avec Comcast), Applied Material +5,4%, Facebook +4,45%, Sandisk +3,2%, Adobe +2,9%, Salesforces +2,7%, Citrix +2,5%, Priceline +2,4%, E-Trade et Amazon +2,3%.

A la baisse, quasiment rien, sauf Whole Foods -7,2% (ventes décevantes), Comcast -4,1% (rachat de la division câble de Time Warner), Netapp -3,5% (chiffre d'affaire en baisse) et Cisco (-2,5% sur un recul des profits).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...