Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reste sur sa faim après les propos de Mario Draghi

Marché : Reste sur sa faim après les propos de Mario Draghi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens continuent de s'inscrire en baisse cet après-midi, la conférence de presse donnée cet après-midi par le président de la BCE ayant confirmé la position attentiste de l'institut monétaire francfortois.

Zurich et Bruxelles gagnent 0,4% et Amsterdam se stabilise, mais Londres, Francfort et Milan cèdent 0,1%, Paris chute de 0,6%, Madrid de 0,7% et Lisbonne de 1%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq Composite avancent par contre de 0,3%.

Comme la Banque d'Angleterre un peu plus tôt, la BCE a - comme prévu - laissé inchangé ses taux directeurs après l'adoption de toute une batterie de mesures monétaires, conventionnelles ou non, en juin dernier.

'Il apparait de la conférence de presse de Mario Draghi que l'obstacle à de nouvelles mesures de soutien reste élevé, requérant une détérioration significative des perspectives économiques', souligne Chris Williamson, chief economist chez Markit.

'La BCE est aujourd'hui dans l'expectative, espérant une hausse de la croissance et de l'inflation durant le second semestre, dans l'attente également de l'entrée en vigueur du TLTRO à l'automne prochain', ajoute-t-il.

Annoncées en même temps que la conférence de presse de Mario Draghi, les inscriptions aux allocations chômage ont diminué de 14.000 à 289.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que les économistes en attendaient en moyenne environ 300.000.

Toujours au chapitre des statistiques, la production industrielle a augmenté moins que prévu en Allemagne au mois de juin : elle ne s'est accrue que de 0,3% d'un mois sur l'autre, alors que les économistes tablaient sur une hausse de l'ordre de 1,2%.

La séance se trouve aussi marquée par de multiples publications de résultats, notamment à Francfort, où Commerzbank tient le haut du pavé (+1,5% à 10,6 euros) après la présentation de perspectives rassurantes malgré la crise russe.

Toujours à Francfort, les opérateurs sanctionnent Deutsche Telekom (+0,6% à 11,5 euros) et plus franchement encore Munich Re (-1,5% à 149,7 euros), Beiersdorf (-2,5% à 65,5 euros) et Adidas (-3,4% à 56,1 euros).

Les publications du distributeur Delhaize (+5,8% à 51,3 euros) et de la banque KBC (+4,8% à 41,5 euros) se trouvent toutes deux saluées à Bruxelles, tandis qu'à Zurich, Adecco fait figure de lanterne rouge (2,7% à 63,6 francs suisses) après la sienne.

A l'opposé sur le SMI, Nestlé grimpe de 3,6% à 69,5 francs, entouré pour l'annonce d'un programme de rachats d'action envisagé pour huit milliards de francs, à l'occasion des résultats semestriels du géant agroalimentaire.

Enfin, Rio Tinto progresse de 0,8% à 3420 pence à Londres, la compagnie minière ayant dévoilé à la fois des économies nettement supérieures aux prévisions, des investissements revus en baisse, et enfin des résultats et un dividende en hausse.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI