Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reste en retrait malgré les chiffres américains

Marché : Reste en retrait malgré les chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens demeurent orientés à la baisse cet après-midi, une salve de données économiques plutôt de bonne facture ne suffisant à faire oublier les indices PMI décevants de France et de Chine.

Lisbonne gagne 0,6%, mais Milan et Zurich cèdent 0,2%, Londres et Amsterdam 0,4%, Madrid chute de 1,2%, Francfort, Paris et Bruxelles de 1,3%. A New York, le Dow Jones perd 0,6% et le Nasdaq 0,7%.

'Le rally de la semaine dernière était sujet à des prises de bénéfices et les indices PMI manufacturiers en provenance de Chine, illustrant un ralentissement du secteur, encouragent la correction', explique IG.

Les places européennes ne profitent donc pas de la reprise du secteur manufacturier de la zone euro qui s'est accélérée de nouveau fin 2013, au vu de l'indice PMI final Markit qui s'est redressé à 52,7 en décembre, un plus haut de 31 mois.

Ce chiffre s'avère toutefois inchangé par rapport à sa dernière estimation flash et surtout, le détail révèle une divergence inquiétante entre la France et le reste de la zone euro : en baisse à 47, l'indice français a atteint un plus bas de sept mois.

'Les entreprises françaises mentionnent un climat d'incertitude persistant qui incite les clients à limiter les dépenses et les investissements pourtant nécessaires à la reprise du secteur', explique Jack Kennedy, senior economist à Markit et auteur du rapport.

Aux Etats-Unis par contre, les indices du secteur manufacturier PMI et ISM se maintiennent à des niveaux élevés, de 55 et de 57 respectivement, les inscriptions au chômage ont un peu baissé la semaine dernière et les dépenses de construction ont augmenté de 1% en novembre.

Côté valeurs, Fiat grimpe de 14,6% à 6,8 euros à Milan, entouré pour l'annonce par le constructeur automobile italien du rachat de 41,5% du capital de sa filiale américaine Chrysler, transaction qui lui permet de la contrôler à 100%.

A l'opposé sur le FTSE MIB, Telecom Italia recule de 2,1% à 71 centimes d'euros, alors que Crédit Suisse reprend un suivi sur le titre de l'opérateur télécoms avec une opinion 'neutre' et un objectif de cours de 0,7 euro.

Royal Dutch Shell grappille 0,3% à 26 euros à Amsterdam, sur fond de finalisation de l'acquisition des activités de gaz naturel liquéfié (GNL) de Repsol hors d'Amérique du Nord, pour un montant global de 4,1 milliards de dollars.

Airbus Group (ex EADS) se distingue à Paris avec un gain de 1,1% à 56,4 euros, pour sa première séance sous son nouveau nom officiel. Par ailleurs, le constructeur aéronautique entend aussi prendre le statut de 'société européenne' en 2015.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI