Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Replis accentués malgré de bons indicateurs US

Marché : Replis accentués malgré de bons indicateurs US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un lundi 'tronqué' eu égard aux fermetures des places de Londres, Francfort et New York, les bourses européennes restent en retrait et creusent même leurs pertes à l'approche de la clôture. La poussée de Podemos en Espagne et la peur de voir la Grèce se retrouver en défaut de paiement pèsent dans l'esprit des intervenants.

Vers 17h00, le Footsie Mib (Milan), en nette perte hier, engrange 0,5%, mais est l'exception qui confirme la règle sur le Vieux Continent. Dans le même temps, le CAC 40 lâche en effet 0,7%, tandis que l'AEX (Amsterdam), le BEL 20 (Bruxelles) et le Dax se replient de respectivement 0,6, 0,8 et 1,3%. Le Footsie 100 cède pour sa part 1% et l'Ibex 35 (Madrid) 0,6%.

'La pression monte sur les membres de l'Eurogroupe ainsi que sur Athènes, alors que les négociations continuent de patiner, impliquant des spéculations autour d'un possible 'Grexit' (sortie de la Grèce de la zone euro)', prévient un analyste de Saxo Banque.

'Mercredi dernier, le porte-parole de Syriza auprès du Parlement grec faisait savoir que l'échéance du 5 au 9 juin liant Athènes au FMI ne serait pas respectée. Dimanche, c'est par la voix de Nikos Voutsis, le ministre de l'Intérieur grec, que la même information a été dévoilée', précisent les équipes de XTB France, qui évoquent également 'la poussée des partis anti-austérité en Espagne, suite aux élections municipales et régionales qui se sont déroulées dimanche'.

Dans le détail, plusieurs villes centrales comme Barcelone ou Madrid sont en passe d'être conquises par les partis Ada Colau et Podemos, et des tractations sont en cours dans 13 des 17 régions qui étaient appelées aux urnes ce week-end.

Sur le front macroéconomique, en l'absence d'indicateur de premier plan en Europe, l'attention des investisseurs s'est tournée vers les Etats-Unis.

Les commandes de biens durables ont diminué de 0,5% en avril par rapport au mois précédent, conformément à la prévision moyenne des économistes, tandis que l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board est remonté à 95,4 points ce mois-ci, après 94,3 points en avril, alors que le consensus escomptait en mai un maintien vers les 95,2 points annoncés en estimation préliminaire pour avril.

Enfin, le Département du Commerce a dénombré 517.000 ventes de logements neufs le mois dernier aux Etats-Unis, contre 510.000 ventes anticipées par le consensus et 484.000 en mars (chiffre révisé de 481.000).

S'agissant des valeurs, Ryanair gagne 2,1% à Londres après la publication des comptes annuels de la compagnie aérienne low cost. Le profit après impôts a grimpé de 66% à 867 millions d'euros (0,62 euro par action) au terme de l'exercice 2014/2015 et la direction table sur un chiffre compris entre 940 et 970 millions d'euros pour l'exercice en cours.

L'action Vodafone cède, elle, 0,9% alors que le géant des télécommunications envisagerait une introduction en Bourse de sa filiale indienne, relate Bloomberg.

Enfin, toujours selon le site Internet d'informations financières, Henkel prend 2% à Francfort et signe la seule hausse du Dax. Le groupe serait prêt à investir entre 5,5 et 7 milliards d'euros pour s'offrir son compatriote Wella, une marque spécialisée dans les shampooings et les produits pour salons de coiffure dont Procter & Gamble souhaite se séparer, ce qui constituerait la plus importante acquisition de son histoire.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI