Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rendements obligataires peu changés par la BCE

Marché : Rendements obligataires peu changés par la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les rendements obligataires étaient peu changés jeudi en Europe après l'annonce d'un nouvel assouplissement monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), ramenant les taux à des niveaux historiquement bas.

Le rendement des obligations à dix allemandes, véritable baromètre des marchés obligataires, se tasse d'un point de base à 1,2%.

Dans une récente note, les analystes techniques de Société Générale mettaient les investisseurs en garde vis-à-vis d'un rendement se précipitant vers un 'important support à 1,12%-1,18%'.

Le rendement des obligations italiennes à dix ans se tasse quant à lui d'un petit point à 3,9%, tandis que le rendement de l'emprunt espagnol perd également un point de base, à 4,13%, bénéficiant modestement de la décision de la BCE.

'Le geste est surtout symbolique et voué à rassurer face à un contexte difficile en zone euro, où l'on cherche par tous les moyens à relancer la croissance', estime Chris Williamson, chef économiste chez Markit.

'Rien ne dit que cette mesure se traduira effectivement par une détente des taux d'intérêt dans les pays en difficultés de la périphérie de la zone euro, où le loyer de l'argent reste extrêmement élevé comparé à des pays comme l'Allemagne, où les emprunts sont considérés comme relativement peu risqués', ajoute-t-il.

Certains stratèges espéraient que la baisse des taux directeurs de la BCE aujourd'hui s'accompagne de mesures en faveur du crédit à destination des petites et moyennes entreprises (PME), notamment dans les pays du sud.

'Mario Draghi, le président de la BCE, a préféré rappeler qu'il incombait aux gouvernements nationaux d'implanter les réformes structurelles censées améliorer la compétitivité et éclaircir les perspectives de croissance, tout en appelant à accélérer la création de l'union bancaire', poursuit Chris Williamson.

Lors de sa conférence, Mario Draghi a répété que le Conseil des gouverneurs de la BCE continuerait de surveiller de près les indicateurs macroéconomiques et qu'il se tenait 'prêt à agir' si nécessaire, ce qui n'exclut pas une nouvelle baisse de taux.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI