Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Remonte avec les nouvelles d'outre Atlantique

Marché : Remonte avec les nouvelles d'outre Atlantique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les places européennes évoluent toujours majoritairement dans le rouge, compte tenu de multiples sources d'incertitudes, mais réduisent fortement leurs pertes par rapport à ce midi, à la faveur de bonnes nouvelles provenant d'outre Atlantique.

Madrid ne perd plus que 0,7%, Amsterdam 0,3%, Bruxelles, Francfort et Lisbonne 0,2%, Zurich et Londres 0,1%, tandis que Paris et Milan gagnent près de 0,2%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq rebondissent de 0,5%.

'De multiples raisons semblent expliquer la volatilité actuelle des marchés actions', estime un analyste de Valutrades, qui cite des valorisations gonflées, la crise russo-ukrainienne et la crainte de piètres données économiques chinoises plus tard cette semaine.

Les marchés européens ont toutefois fortement réduit leurs pertes cet après-midi, avec la publication de résultats de bonne facture de Citigroup, puis d'une croissance supérieure aux attentes des ventes de détails aux Etats-Unis (+1,1%).

'Nous nous attendons à ce que les dépenses de consommation des ménages demeurent dynamiques dans les trimestres à venir, avec le renforcement graduel de l'économie américaine', commente-t-on chez Natixis.

De nombreuses autres données américaines sont attendues cette semaine, à savoir l'inflation, les indices 'Empire State' et 'Philly Fed', ainsi que les chiffres de la construction immobilière et de la production industrielle.

Surtout, les investisseurs se préparent à une nouvelle vague de trimestriels, avec des groupes américains de la trempe d'Intel, Coca-Cola, Google, General Electric et Goldman Sachs. En Europe, figurent des noms comme Roche, Crédit Suisse, Danone, SAP ou Accor.

A Paris, Peugeot plonge de 7% à 12,7 euros, alors que Carlos Tavares, le président du directoire du constructeur automobile, a présenté les grandes lignes de 'Back in the Race', sa feuille de route à horizon 2018 pour le redressement du groupe.

STMicroelectronics lâche 2,8% à Paris et à Milan, à 6,2 euros, UBS étant repassé à 'vente' sur la valeur. Dans une note consacrée au secteur européen de la technologie, le courtier étaye sa dégradation par des questions de valorisation.

ThyssenKrupp recule de 0,4% à 19,6 euros à Francfort, alors que le groupe industriel a signé un protocole d'accord avec Saab en vue d'une cession de ses chantiers navals suédois installés à Malmö, Karlskrona et Muskö.

Ericsson dévisse de 4% à 83,1 couronnes suédoises sur l'OMX, après l'annonce par l'équipementier télécoms du départ de son directeur stratégique Douglas Gilstrap, qui quittera ses fonctions au début du mois d'août.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI