Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Récupération d'une partie du terrain perdu

Marché : Récupération d'une partie du terrain perdu

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens récupèrent une partie du terrain abandonné la veille, à la faveur de chiffres d'inflation plaidant pour une politique monétaire accommodante de la part de la Banque Centrale Européenne.

Lisbonne grimpe de 2,6%, loin devant Bruxelles et Francfort (+1,1%), Milan et Madrid (+0,8%), Paris et Zurich (+0,7%), Londres et Amsterdam (+0,3%). A New York mercredi, le Dow Jones a terminé quasiment stable et le Nasdaq a pris 0,3%.

L'inflation en rythme annuel se maintient à 0,8% en Allemagne au mois d'octobre, comme sur les trois mois précédents, tandis que les prix à la consommation en France n'affichent qu'une hausse de 0,5% sur un an et que ceux en Espagne reculent de 0,1%.

'Ces chiffres vont sans aucun doute impacter les futures décisions de politique monétaire et sont de nature à soutenir une attitude souple de la BCE, ce qui devrait soutenir les marchés actions dans les temps à venir', juge Tony Cross, analyste marchés chez Trustnet Direct.

Les indices actions européens se montrent donc bien orientés à la veille de la publication des PIB trimestriels dans la zone euro. Pour l'Allemagne, Natixis attend une croissance de 0,2%, soutenue principalement par le commerce extérieur et la consommation privée.

Du côté des valeurs, Merck KGaA avance de 2,7% à 73,5 euros à Francfort, dans le sillage d'un relèvement d'objectif de chiffre d'affaires du laboratoire de chimie-pharmacie pour l'année 2014, à l'occasion d'une publication plus mitigée pour le trimestre écoulé.

De même, l'action K+S gagne 0,9% à 22,5 euros, le géant allemand des engrais ayant relevé ses perspectives de résultat, sur une anticipation un peu plus élevée des prix moyens de la potasse et des produits de magnésium.

Exclue de la dynamique favorable à Francfort, l'action RWE recule de 2,3% à 26,7 euros, à la suite de la présentation par le groupe énergétique de résultats en forte contraction sur les neuf premiers mois de l'année.

A Amsterdam, le titre Ahold recule de 1,2% à 13,5 euros, alors que le distributeur n'a pas annoncé de nouveau programme de rachats d'actions malgré des trimestriels soutenus par une amélioration de ses ventes aux Etats-Unis comme aux Pays-Bas.

A l'écart de la tendance à Paris et à Bruxelles, Solvay recule de 1,1% à 111,6 euros tandis que GDF Suez prend 0,5% à 18,5 euros, après les publications trimestrielles du chimiste et du groupe énergétique.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...