Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Reculs en Europe après les statistiques américaines

Marché : Reculs en Europe après les statistiques américaines

tradingsat

(CercleFinance.com) - D'abord hésitants à la veille de la décision de la BCE, les principales places européennes reculent nettement peu avant la cloche durant une séance une nouvelle fois chargée sur le front macroéconomique.

A environ une demi-heure de la clôture, le CAC cède environ 1%, tout comme le Footsie 100 et l'AEX (Amsterdam), tandis que l'Ibex 35 (Madrid) abandonne près de 0,7%. Le SMI (Zürich) et le Footsie MIB (Milan) se replient pour leur part de respectivement 0,6 et 0,9%. Seul exception, mais de taille : le Dax s'adjuge 0,4%.

'Le spectre de la Fed et d'une remontée des taux provoquent des mouvements erratiques après chaque annonce. Par ailleurs, les mouvements de fin de mois et de fin de trimestre peuvent également expliquer cette incertitude, certains investisseurs profitant de la situation pour se repositionner', analyse-t-on chez Saxo Banque.

Et ses équipes de poursuivre: 'à l'approche du début de la saison des résultats et avant le rapport sur l'emploi américain vendredi, les investisseurs préfèrent attendre de nouveaux catalyseurs.'

'Le marché reste fragile et attend une nouvelle impulsion de la BCE demain', estiment pour leur part les équipes de Barclays Bourse.

L'actualité est donc de nouveau très dense sur le front macroéconomique, avec en fin de matinée un énième indicateur économique décevant dans la zone euro. Mesuré par Markit, l'indice des directeurs d'achats (IDA) dans le secteur manufacturier est en effet ressorti à 50,3 points en septembre, soit une baisse de 0,4 point en séquentiel.

Si le seuil des 50 points qui distingue expansion et contraction de l'activité est à nouveau franchi, cet indice s'est par ailleurs élevé à 49,9 points en Allemagne, soit un plus bas de 15 mois forcément vecteur d'inquiétudes quant à la santé de la première économie de la zone euro.

Les investisseurs ont ensuite pris connaissance de données contrastées outre-Atlantique. Les bons chiffres de l'enquête ADP sur l'emploi privé en septembre - 213.000 créations de poste après 202.000 en août (chiffre révisé de 204.000) et contre 202.000 attendues par le consensus - ont en effet été contrebalancés par un ISM des directeurs d'achats décevant.

Cet indice manufacturier est ressorti à 56,6 points en septembre, soit 2,4 points de moins que le mois précédent, alors que les économistes tablaient sur environ 58 points.

Les dépenses de construction ont par ailleurs reculé contre toute attente en août (-0,8% contre +0,4% escompté) et l'indice PMI manufacturier a été révisé à la baisse de 0,4 point dans sa version définitive à 57,5 points.

De quoi entretenir le climat d'incertitude et la volatilité caractéristique de ces derniers jours sur les Bourses du Vieux Continent.

Sur le front des valeurs, le nouvel avertissement sur résultats de Nexans est logiquement - et lourdement - sanctionné. Le titre est en queue de peloton du SBF 120 avec un recul de 8,9% à 27,1 euros.

A Francfort, Adidas grimpe a contrario de 1,3% à 63 euros après avoir fait part de son intention de redistribuer jusqu'à 1,5 milliard d'euros à ses actionnaires au cours des trois prochaines années, principalement sous la forme de rachats d'actions.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...