Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Recul avec l'incertitude géopolitique

Marché : Recul avec l'incertitude géopolitique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes reculent pour la plupart ce mardi, sur fond d'incertitude géopolitique ravivée par une possible indépendance écossaise et par l'adoption de nouvelles sanctions européennes contre la Russie à propos de l'Ukraine.

Madrid abandonne 0,7%, Amsterdam et Lisbonne 0,3%, Londres 0,2%, Paris, Francfort et Bruxelles 0,1%, alors que Milan grappille 0,1% et Zurich 0,2%. A New York la veille, le Dow Jones a cédé 0,2% et le Nasdaq a affiché un gain symétrique.

'Le sentiment reste dominé par la question de l'indépendance de l'Ecosse', souligne Tony Cross, analyste marché chez Trustnet Direct, notamment toutefois que Loyds (+1,4% à 73 pence) attire des chasseurs de bonnes affaires après avoir souffert de ce dossier la veille.

'L'Union Européenne a officiellement adopté hier soir les nouvelles sanctions contre la Russie décidées vendredi', rappelle de son côté un analyste d'Aurel BGC. 'Mais leur entrée en vigueur est reportée ; elle dépendra de la solidité du cessez-le-feu en vigueur'.

Les questions écossaise et ukrainienne pourraient continuer de figurer cet après-midi au premier plan des préoccupations des investisseurs, compte tenu de l'absence de statistique attendue aux Etats-Unis.

Au Royaume Uni en juillet, la production industrielle a augmenté de 0,5% (+0,3% dans le seul secteur manufacturier), tandis que le déficit commercial s'est accentué à 3,3 milliards de livres en juillet, contre 2,5 milliards au mois précédent.

Du côté des valeurs, ABB prend la tête à Zurich avec un gain de 1,4% à 21,8 francs suisses, saluée pour les nouveaux objectifs financiers 2015/2020 et le plan stratégique 'Next Level' présentés par l'équipementier pour l'énergie et l'automation.

Electrolux perd 1,8% à 194 couronnes suédoises sur l'OMX, affecté par une note d'UBS qui a dégradé sa recommandation de 'achat' à 'neutre', compte tenu de l'absence de potentiel de hausse par rapport à son objectif de cours maintenu à 195 couronnes.

A l'inverse, ArcelorMittal prend 1,8% à 11,6 euros à Paris et à Amsterdam, Crédit Suisse ayant relevé son opinion de 'neutre' à 'surperformance' avec un objectif de cours laissé à 14 euros, mais rehaussé de 17 à 18 dollars.

L'Oréal (-2% à 124,6 euros) signe la plus forte baisse du CAC40, son PDG Jean-Paul Agon ayant déclaré dans les colonnes du Figaro s'attendre à une année difficile, anticipant une croissance du marché mondial des cosmétiques 'bien plus faible que prévu'.

Siemens avance de 0,4% à 98,4 euros à Francfort, alors que le conseil de direction a décidé de retirer les actions ordinaires du groupe industriel de la cote à Londres et à Zurich, en raison de volumes d'échanges jugés trop bas sur ces places.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...