Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Recul avec l'incertitude géopolitique

Marché : Recul avec l'incertitude géopolitique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes reculent pour la plupart ce mardi, sur fond d'incertitude géopolitique ravivée par une possible indépendance écossaise et par l'adoption de nouvelles sanctions européennes contre la Russie à propos de l'Ukraine.

Madrid abandonne 0,7%, Amsterdam et Lisbonne 0,3%, Londres 0,2%, Paris, Francfort et Bruxelles 0,1%, alors que Milan grappille 0,1% et Zurich 0,2%. A New York la veille, le Dow Jones a cédé 0,2% et le Nasdaq a affiché un gain symétrique.

'Le sentiment reste dominé par la question de l'indépendance de l'Ecosse', souligne Tony Cross, analyste marché chez Trustnet Direct, notamment toutefois que Loyds (+1,4% à 73 pence) attire des chasseurs de bonnes affaires après avoir souffert de ce dossier la veille.

'L'Union Européenne a officiellement adopté hier soir les nouvelles sanctions contre la Russie décidées vendredi', rappelle de son côté un analyste d'Aurel BGC. 'Mais leur entrée en vigueur est reportée ; elle dépendra de la solidité du cessez-le-feu en vigueur'.

Les questions écossaise et ukrainienne pourraient continuer de figurer cet après-midi au premier plan des préoccupations des investisseurs, compte tenu de l'absence de statistique attendue aux Etats-Unis.

Au Royaume Uni en juillet, la production industrielle a augmenté de 0,5% (+0,3% dans le seul secteur manufacturier), tandis que le déficit commercial s'est accentué à 3,3 milliards de livres en juillet, contre 2,5 milliards au mois précédent.

Du côté des valeurs, ABB prend la tête à Zurich avec un gain de 1,4% à 21,8 francs suisses, saluée pour les nouveaux objectifs financiers 2015/2020 et le plan stratégique 'Next Level' présentés par l'équipementier pour l'énergie et l'automation.

Electrolux perd 1,8% à 194 couronnes suédoises sur l'OMX, affecté par une note d'UBS qui a dégradé sa recommandation de 'achat' à 'neutre', compte tenu de l'absence de potentiel de hausse par rapport à son objectif de cours maintenu à 195 couronnes.

A l'inverse, ArcelorMittal prend 1,8% à 11,6 euros à Paris et à Amsterdam, Crédit Suisse ayant relevé son opinion de 'neutre' à 'surperformance' avec un objectif de cours laissé à 14 euros, mais rehaussé de 17 à 18 dollars.

L'Oréal (-2% à 124,6 euros) signe la plus forte baisse du CAC40, son PDG Jean-Paul Agon ayant déclaré dans les colonnes du Figaro s'attendre à une année difficile, anticipant une croissance du marché mondial des cosmétiques 'bien plus faible que prévu'.

Siemens avance de 0,4% à 98,4 euros à Francfort, alors que le conseil de direction a décidé de retirer les actions ordinaires du groupe industriel de la cote à Londres et à Zurich, en raison de volumes d'échanges jugés trop bas sur ces places.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI