Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rebond des actions et rechute des obligations

Marché : Rebond des actions et rechute des obligations

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'aversion au risque n'avait pas profité aux marchés obligataires en milieu de semaine, alors, il n'est guère surprenant que le soudain retour de l'appétit pour le risque plombe les bons du Trésor de part et d'autre de l'Atlantique.

Les T-Bonds US 2025 se retendent de 5Pts de base à 2,1810%, les Bunds allemands de +4Pts de base à 0,6650% (et jusqu'à 0,67% en séance), les OAT se dégradent de 6Pts à 0,960%, score imité par le '10 ans' belge à 0,9660%.

Plus au Sud, les BTP italiens affichent également jusqu'à +6Pts à 1,79% mais les 'bonos' espagnols résistent mieux avec +4,5Pts à 2,026%.

La consolidation des T-Bonds a été légèrement freinée par la dernière statistique de la semaine: l'indice de confiance des consommateurs du Michigan rechute vers 87,2 (contre 88 attendu) après 91,8 en août... mais globalement, ce n'est pas pire qu'en 1ère estimation.

Le point d'orgue statistique en ce vendredi coïncidait avec la publication à 14H30 de la troisième (et dernière) estimation du PIB américain au deuxième trimestre.

La croissance est revue à la hausse, à +3,9% contre +3,7% en 2ème estimation, ce qui pourrait donner des arguments à la FED pour amorcer une 'normalisation' de sa politique monétaire: des taux zéro avec un PIB à +4%... cela n'a pas de sens.

Hier soir, 'Janet Yellen a tenu un discours un peu plus 'faucon' qu'il y a une semaine, répondant ainsi aux souhaits de plus grande fermeté des marchés.

La Présidente de la FED confirme 'l'intention des membres du FOMC de relever les taux directeurs américains avant la fin de l'année'.

Elle explique que la faiblesse actuelle de l'inflation 'est liée à des facteurs temporaire, comme la baisse des prix de l'énergie ou des biens importés'.

Elle ne détecte pas non plus d'impact fortement négatifs provenant de Chine ou d'autres émergents mais surveille attentivement la situation économique internationale.

Il n'en demeure pas moins que la crise que traversent les marchés de taux des pays émergents continuent d'inquiéter Wall Street ou la 'City' (notamment la dette du Brésil, dégradée à Junk Bond, ou celle d'Afrique du Sud, un pays en croissance durablement négative).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI