Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rassuré par la Fed sur sa politique monétaire

Marché : Rassuré par la Fed sur sa politique monétaire

tradingsat

(CercleFinance.com) - La plupart des marchés européens confirment leur dynamisme : les signes de fragilité donnés ce matin par les économies de la zone euro se trouvent éclipsés par la perspective d'une politique monétaire toujours ultra accommodante de la Fed.

Milan perd 0,6%, Madrid 0,3% et Lisbonne stagne, mais Bruxelles gagne 0,4%, Londres 0,5%, Francfort 0,7%, Paris et Zurich 0,8%, Amsterdam 0,9%. A Wall Street, le Dow Jones grappille 0,1% et le Nasdaq cède 0,2%.

'Janet Yellen a expliqué que l'économie et le marché du travail aux Etats-Unis affichent actuellement des performances 'très loin' des objectifs fixés, alors que les pressions inflationnistes restent faibles', résume-t-on chez Barclays Bourse.

Ces propos font passer au second plan la croissance de 0,1% seulement du PIB du troisième trimestre dans la zone euro, dont un ralentissement à +0,3% en Allemagne et des contractions de PIB de 0,1% en France et en Italie.

'En dépit de l'apaisement significatif des tensions financières globales depuis la mi-2012, l'économie réelle demeure très fragile, même si la récession pourrait toucher à sa fin au prochain trimestre', commente Natixis au sujet de l'Italie.

Toujours au chapitre des données économiques, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont diminué de 2.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, à 339.000, mais le consensus visait une décrue un peu plus importante, autour de 330.000.

A Francfort, Merck KGaA avance de 1,3% à 123,5 euros, le laboratoire ayant relevé sa fourchette cible d'Ebitda ajusté annuelle, alors que RWE (-7,5% à 25,1 euros) fait figure de lanterne rouge du DAX, sanctionné pour la publication du groupe énergétique.

KBC s'affiche en nette hausse à Bruxelles, de 3,1% à 40,5 euros, la banque ayant dévoilé pour le trimestre écoulé un bénéfice net en progression sur un an, abstraction faite de l'incidence des activités legacy et de la valorisation des risques de crédit.

En revanche, Ahold dévisse de 5,2% à 13 euros à Amsterdam, dans le sillage de résultats trimestriels inférieurs aux attentes du marché, le groupe de distribution s'attendant en outre à un dernier trimestre 2013 sous pression.

A Paris, Bouygues bondit de 6,2% à 29,5 euros, le conglomérat estimant que sa profitabilité devrait poursuivre son amélioration au quatrième trimestre et EADS gagne 1,3% à 52,5 euros à la suite des résultats du constructeur aéronautique.

Burberry prend 1,9% à 1490 pence à Londres, sur des résultats semestriels un peu meilleurs que prévu, grâce à la solidité des activités en ligne du groupe de vêtements haut de gamme et à la vigueur du voyage d'affaires.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI