Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Presque insensibles aux spéculation de QE de la BCE

Marché : Presque insensibles aux spéculation de QE de la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'euphorie quasi délirante qui s'empare des indices boursiers en l'absence de toute information concrète -ou positive- en dit long sur l'intensité des anticipations relatives à la mise en place d'un 'quantitative easing' dès le 22 janvier (c'est à dire quasiment demain à l'échelle des masses de capitaux gérées par les plus grandes institutions financières.

C'est donc 'all in' (ou 'tapis') sur l'hypothèse de l'enclenchement de la planche à billet en Europe... et la rumeur voudrait que la BCE 'frappe un grand coup' et ignore totalement les objections de la Bundesbank, au nom de l'impératif catégorique qui réside dans lutte contre la déflation.

Et dans ce contexte, les mauvaises nouvelles en deviennent justement de bonnes lorsqu'il est question de 'quantitative easing' : le recul inattendu de -2,4% des commandes à l'industrie en Allemagne, le recul de -0,2% des prix fin 2014 dans l'Eurozone font passer au second plan le calendrier électoral grec (législatives du 25 janvier).

Pour achever de réjouir Wall Street et de précipiter l'Euro vers de nouveaux planchers depuis 9 ans, les chiffres hebdomadaires du chômage sont en repli de -4.000 à 294.000, le Livre Beige de la FED confirme que Janet Yellen n'est pas pressée de relever les taux directeurs dans un contexte de ralentissement mondial... mais des experts redoutent que des rendements obligataires trop bas (2,00% sur le '10 ans' US) ne contraignent la FED à agir plus fermement que prévu.

Le calme qui règne sur les marchés obligataires en Europe contraste cependant avec l'euphorie boursière : les Bunds se dégradent même de 2Pts à 0,50% (contre 0,48%), les 'bonos' espagnols se détendent de 5Pts de base à 1,66 contre 1,70% et les BTP italiens affichent -3Pts de base à 1,88%.

Enfin, les taux longs japonais retombent au contact de leurs planchers absolus à 0,29% alors que la de la BoJ s'attend désormais à une contraction de 0,5% du PIB sur l'exercice 2014/2015.
L'exercice 2015-2016 se présenterait beaucoup mieux avec la baisse des cours du brut qui devrait doper le pouvoir d'achat des ménages nippons. La Banque du Japon devrait valider le scénario d'une augmentation de 1,6% du PIB d'ici fin mars 2016.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...