Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Premières mesures d'urgence avant le plafond de la dette aux USA

Marché : Premières mesures d'urgence avant le plafond de la dette aux USA

Marché : Premières mesures d'urgence avant le plafond de la dette aux USAMarché : Premières mesures d'urgence avant le plafond de la dette aux USA

WASHINGTON (Reuters) - L'administration Obama a annoncé mardi les premières mesures comptables permettant pendant quelques semaines d'éviter à l'Etat fédéral de dépasser le plafond de la dette publique, qui sera de nouveau en vigueur à partir de samedi.

Le département du Trésor va dans un premier temps suspendre l'émission de "slugs", des bons du Trésor à faible taux d'intérêt offerts aux Etats et aux collectivités locales pour leur permettre d'investir le produit de leurs propres obligations.

En octobre, le Congrès et l'administration Obama ont suspendu jusqu'au 7 février le plafond de la dette fédérale, fixé à 16.700 milliards de dollars (12.400 milliards d'euros environ).

Si ce plafond n'est pas relevé d'ici minuit vendredi, le Trésor devra utiliser les diverses options comptables dont il dispose pendant une durée limitée pour éviter d'atteindre ce plafond, le temps pour le Congrès de tenter de trouver un accord permettant de relever une nouvelle fois ce plafond.

Le secrétaire au Trésor, Jack Lew, a prévenu à plusieurs reprises ces dernières semaines que ces astuces comptables ne permettraient de gagner du temps que jusqu'à la fin février.

Après cette échéance, le Trésor ne pourra plus emprunter et devra compter uniquement sur les recettes fiscales et les liquidités dont il dispose pour honorer ses engagements financiers. Lundi, Jack Lew a déclaré que l'Etat serait "très bientôt" à court de fonds.

Depuis 2011, l'approche du plafond de la dette et le débat au Congrès sur son relèvement ont donné lieu à plusieurs reprises à des périodes d'incertitude politique qui ont fait craindre à chaque fois un mouvement de panique sur les marchés financiers.

Cette année, les élus républicains du Congrès ont déclaré vouloir obtenir des concessions du camp démocrate en matière de réduction du déficit avant d'accepter un nouveau relèvement du plafond.

Le Congressional Budget Office (CBO), l'agence indépendante d'évaluation budgétaire du Congrès, les a toutefois en partie privés d'arguments mardi en revoyant à la baisse sa prévision de déficit budgétaire pour l'exercice en cours.

Jason Lange; Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...