Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas de bulle dans l'immobilier britannique, dit George Osborne

Marché : Pas de bulle dans l'immobilier britannique, dit George Osborne

Marché : Pas de bulle dans l'immobilier britannique, dit George OsborneMarché : Pas de bulle dans l'immobilier britannique, dit George Osborne

LONDRES (Reuters) - Une nouvelle bulle de l'immobilier n'est pas en train de se former au Royaume-Uni en dépit de la hausse des prix actuellement constatée, a assuré dimanche le ministre des Finances George Osborne.

Selon les relevés de l'organisme professionnel RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors), les prix de l'immobilier ont connu en août leur plus forte hausse depuis 2006 et les prix à Londres sont supérieurs de 8,1% en moyenne à leurs niveaux d'il y a un an.

Le gouvernement s'est vu reprocher d'alimenter la hausse par ses programmes d'aide à l'achat de logements, mais il maintient que les primo-accédants, en particulier, ont besoin d'un coup de pouce pour devenir propriétaires.

Malgré les critiques du Fonds monétaire international, de l'Office de contrôle du budget et même d'un ministre du gouvernement, une deuxième phase du programme "Help to Buy" doit être lancée en janvier 2014.

George Osborne a dit ne pas voir de risque d'une surchauffe du marché, à l'exception peut-être du centre de Londres.

"En dehors du centre de Londres, il n'y a pas de boom du logement ou d'augmentation spectaculaire des prix immobiliers", a-t-il dit à la BBC. "Il y a des milliers et des milliers de familles (...) qui ne peuvent fournir les dépôts de garantie demandés (...) et je veux les aider."

Le programme "Help to Buy" apporte une garantie publique aux prêts immobiliers octroyés aux primo-accédants et pour les achats de constructions neuves de moins de 600.000 livres (700.000 euros environ).

Entre 1997 et 2007, les prix de l'immobilier avaient triplé au Royaume-Uni avant de retomber avec la crise économique.

Costas Pitas, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI