Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Partagé entre l'impasse budgétaire et Alcoa

Marché : Partagé entre l'impasse budgétaire et Alcoa

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris pourrait ouvrir sur une note hésitante ce mercredi, partagée entre une impasse budgétaire qui s'éternise aux Etats-Unis et une publication d'Alcoa qui fait démarrer agréablement la saison des résultats.

Les 'futures' sur le CAC40 augurent donc d'un début de séance proche de l'équilibre, alors que mardi à la clôture, le Dow Jones a perdu 1,1% à 14.776,5 points, le S&P500 a reculé de 1,2% à 1.655,5 points et le Nasdaq a chuté de 2% à 3.694,8 points.

Dans un discours, Barack Obama n'a rien proposé de nouveau et s'est borné à rappeler qu'un 'défaut' sur la dette engendrerait chaos et catastrophe économique, faisant replonger les Etats-Unis dans une situation pire qu'au soir de la faillite de Lehman Brothers.

'Avec des marchés actions américains encore proches de leurs plus hauts historiques, il reste un risque que les prises de bénéfices s'accélèrent aussi longtemps que l'impasse politique se prolonge', prévient Stan Shamu, stratégiste marchés chez IG.

Peu après la clôture américaine, le géant de l'aluminium Alcoa a toutefois surpris positivement avec un bénéfice par action de 11 cents, au lieu de cinq cents anticipés, et la confirmation d'une hausse de 7% de la demande attendue en fin d'année.

Sur le plan des statistiques, doivent être dévoilées la balance commerciale et la production industrielle au Royaume Uni, puis la production industrielle en Allemagne, avant le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed ce soir.

Dans l'actualité des entreprises cotées, le semencier Vilmorin a publié, pour son exercice 2012-2013, une marge opérationnelle courante (après retraitement des éléments exceptionnels) de 10,8%, en ligne avec l'objectif annoncé.

Si Moody's a confirmé sa note 'Baa1' assortie d'une perspective négative sur Solvay, Fitch a placé le chimiste sous surveillance négative, suite à l'annonce de la signature d'un accord pour acquérir Chemlogics, pour 1,345 milliard de dollars.

CGG a terminé la seconde étude BroadSeis, qui porte sur une zone de 2.300 km2 dans la partie norvégienne de la Mer de Barents. Les premiers résultats du traitement des données seront disponibles d'ici la fin 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI