Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Partagé après la construction résidentielle

Marché : Partagé après la construction résidentielle

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens évoluent en ordre dispersé, les opérateurs se montrant partagés après les chiffres de la construction résidentielle aux Etats-Unis, qui font craindre une dégradation de la conjoncture mais semblent ainsi plaider pour un report de la hausse de taux de la Fed.

Londres perd 0,4%, Francfort 0,2%, Paris et Lisbonne 0,1%, mais Milan se stabilise, Zurich gagne 0,1%, Madrid 0,2%, Bruxelles 0,3% et Amsterdam 0,9%. A New York, le Dow Jones cède 0,1% et le Nasdaq 0,3%.

Les mises en chantier ont crû de 0,2% en juillet pour s'établir à 1.206.000, leur plus niveau depuis fin 2007, conformément aux attentes des économistes, mais les permis de construire ont chuté de 16,3% à 1.119.000, loin du consensus de 1,25 million.

En réaction à ces chiffres américains, Natixis déclare s'attendre à ce que le secteur de la construction 'continue à gagner en vigueur dans un avenir poche', mais que 'la chute des permis de construire laisse présager un repli à court terme'.

La banque française note en outre que 'les primo-acquéreurs étant contraints financièrement par des standards de prêts restrictifs, la demande pour des logements en location est susceptible de rester plus forte que celle pour de nouvelles maisons'.

Autre nouvelle peu encourageante pour l'économie américaine, le géant de la distribution Walmart a abaissé son objectif de BPA pour l'ensemble de l'exercice, après avoir manquant les attentes des analystes sur son deuxième trimestre.

Au Royaume Uni, alors que les économistes attendaient en moyenne une nouvelle stagnation des prix en rythme annualisé, l'inflation est remontée à +0,1% en juillet, de quoi soutenir les partisans d'une normalisation de la politique monétaire de la Banque d'Angleterre.

'Peu seraient surpris si - compte tenu de la faiblesse actuelle des cours du pétrole - le taux d'inflation devait passer légèrement en terrain négatif', indiquait pourtant Nour Al-Hammoury, stratège de marchés chez ADS Securities, avant la publication de ce chiffre.

Du côté des valeurs, Engie recule de 1% à Paris et à Bruxelles alors que le groupe énergétique étudierait une cession de plus d'un milliard de dollars de participations dans des centrales électriques au charbon situées en Asie, selon des rumeurs de presse.

A Zurich, le titre Lindt prend 1,2% dans le sillage des bénéfices du chocolatier au titre du premier semestre, sensiblement supérieurs aux attentes des analystes, ce qui l'amène à reconduire ses objectifs à moyen et long termes.

A contre-courant de la tendance à Londres, IAG (International Airlines Group) gagne 1,1% avec l'aide de Credit Suisse qui réitère son opinion 'surperformance' et son objectif de cours de 750 pence, représentant un potentiel de progression de 38% pour le titre.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI