Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Optimisme très prudent après un bon indicateur chinois

mardi 31 mars 2020 à 13h39
Marché : Optimisme très prudent après un bon indicateur chinois

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York est attendue en ordre dispersé et les places européennes, Paris exceptée, progressent à mi-séance mardi après un indicateur chinois encourageant sur le redémarrage de l'activité industrielle dans la deuxième économie du monde, un motif d'espoir timide au terme d'un mois de mars exceptionnellement douloureux pour les marchés.

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent une quasi-stabilité pour le Dow Jones et le Nasdaq mais un recul de 0,3% environ pour le Standard & Poor's 500.

À Paris, le CAC 40 cède 0,23% à 4.368,34 points à 11h15 GMT après avoir passé la matinée dans la vert et gagné jusqu'à 1,35%. Mais à Londres, le FTSE 100 prend 0,79% et à Francfort, le Dax avance de 0,35%.

L'indice EuroStoxx 50 est quasi stable alors que le FTSEurofirst 300 avance de 0,78% et le Stoxx 600 de 0,71%. L'indice PMI manufacturier officiel chinois est remonté à 52 en mars après sa chute historique à 35,7 en février, ce qui suggère que le secteur industriel a déjà renoué avec la croissance de l'activité alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une poursuite de la contraction et un indice à 45,0.

Pékin souligne toutefois qu'il est trop tôt pour parler de stabilisation de la situation, une prudence partagée par de nombreux observateurs face aux inconnues persistantes sur l'évolution de la pandémie de coronavirus, y compris en Chine où certains redoutent une "deuxième vague" d'infections avec la levée de certaines mesures de confinement.

"Cette indication favorable ne devrait pas pousser les autorités publiques à adopter une attitude moins volontariste. Les politiques de soutien à l’activité vont rester solidement en place", estime ainsi Hervé Goulletquer, stratège de LBPAM.

Malgré le rebond de ce mardi, le Stoxx 600 se dirige vers une chute de plus de 13% sur l'ensemble du mois de mars, la pire depuis octobre 1987, et un recul de 23% environ sur les trois premiers mois de l'année, sans précédent depuis le troisième trimestre 2002. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

Parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe, le compartiment du transport aérien et du tourisme (+3,00%) reprend un peu de terrain, mais il accuse encore une chute de 30% sur le seul mois de mars.

Le compartiment du pétrole et du gaz, lui, s'adjuge 4,36% avec la remontée du prix du baril.

Les banques, elles, restent orientées à la baisse: leur indice de référence cède 1%, ING recule de 3,81% et BNP Paribas de 3,22%.

La plus forte progression du CAC est pour Vivendi, qui bondit de 9,65% après avoir annoncé la finalisation de la cession de 10% du capital d'Universal Music Group à un consortium emmené par le chinois Tencent. Le premier actionnaire du groupe de médias, Bolloré, prend 1,08%.

A Londres, WPP gagne 4,5% malgré la suspension de son dividende comme de ses rachats d'actions et le retrait de ses prévisions 2020. Les analystes de Citi notent que ces décisions prouvent la prudence de la direction et que la baisse d'activité en Chine évoquée par le géant de la publicité n'est pas aussi marquée qu'anticipé.

L'Oréal abandonne 4,67% après avoir suspendu ses prévisions 2020 et dit s'attendre à une baisse de 5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

TAUX

La hausse des actions détourne les investisseurs des emprunts d'Etat, ce qui se traduit par une hausse des rendements: celui du Bund allemand à dix prend trois points de base à -0,491%, celui des Treasuries de même échéance un peu plus d'un point à 0,6899%.

Le dix ans italien, lui, est en hausse de près de trois points de base après une adjudication d'un montant total de 8,5 milliards d'euros bouclée avec un rendement à dix ans au plus haut depuis huit mois (0,8% à cinq ans, 1,48% à dix ans).

CHANGES

Le dollar est toujours bien orienté, notamment face au yen (+0,7%), un mouvement lié entre autres à la clôture de l'exercice fiscal japonais, qui dope la demande pour le billet vert dans l'archipel.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine face à un panier de devises de référence, avance de 0,7% et l'euro revient sous 1,0950 dollar, contre plus de 1,1050 en début de séance.

La monnaie unique souffre entre autres du ralentissement de l'inflation dans la zone euro à 0,7% en mars selon la première estimation d'Eurostat.

PÉTROLE

Le marché pétrolier rebondit et s'éloigne des plus bas de 18 ans touchés lundi, en profitant entre autres de l'espoir d'une trêve dans la guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite après un entretien téléphonique entre Donald Trump et Vladimir Poutine.

Le Brent gagne 3,87% à 23,64 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 7,32% à 21,56 dollars.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2020 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.20 % vs -4.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat