Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Nuance son recul de la matinée

Marché : Nuance son recul de la matinée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes demeurent plombées par l'indice ZEW inquiétant publié dans la matinée, mais tendent à réduire leurs pertes cet après-midi dans le sillage du rebond observé à Wall Street.

Amsterdam et Zurich perdent encore 0,8%, Milan 0,6%, Bruxelles 0,3%, Francfort, Madrid et Lisbonne cèdent 0,2%, Paris 0,1% et Londres se stabilise. A New York, le Dow Jones progresse de 0,4% et le Nasdaq de 0,6%.

Les analystes et investisseurs allemands se montrent plus pessimistes que prévu, d'après l'indice ZEW qui diminue de 10,5 points à -3,6 en octobre, alors que les économistes attendaient une baisse moins forte, à un peu plus de zéro.

'Les tensions géopolitiques et la faiblesse des développements économiques dans certaines parties de la zone euro constituent des sources d'incertitude persistantes', explique Clemens Fuest, le président du ZEW, qui pointe aussi les piètres données allemandes récentes.

'L'économie allemande est fondamentalement solide et ainsi les craintes d'un atterrissage brutal sont exagérées', nuance Natixis, pour qu'il est 'trop tôt pour entamer un chant du cygne' pour cette locomotive de la zone euro.

Toujours au chapitre des statistiques européennes, on notera que la baisse des prix à la consommation a ralenti en Espagne en septembre, à -0,3% en rythme annuel, tandis que l'inflation a décéléré à +0,4% en France (en données IPCH).

Pour le troisième mois de suite, le taux d'inflation du Royaume Uni a encore ralenti en rythme annuel, pour atteindre 1,2% en septembre, contre 1,5% en août. En rythme séquentiel, l'indice des prix à la consommation a stagné le mois dernier.

En l'absence de donnée économique, le début de séance aux Etats-Unis est dominé par les publications de résultats : les opérateurs saluent celle de Citi, mais délaissent celles de JP Morgan, Wells Fargo et Johnson & Johnson.

A Londres, Burberry dévisse de 4,1% à 1420 pence, à la suite du point d'activité semestriel du groupe de vêtements haut de gamme, marqué par un ralentissement plus fort que prévu des ventes dans les magasins en propre au deuxième trimestre.

De même, SABMiller avance de 0,8% à 3280 pence, après la présentation par le brasseur d'origine sud-africaine de son point d'activité semestriel, d'où ressort un ralentissement de la croissance de son revenu de producteur net au second trimestre.

Iliad s'envole de 9,5% à 171 euros et caracole donc en tête du SBF120 à Paris, entouré en raison de l'abandon par la maison-mère de Free de son projet de rachat de T-Mobile US, une décision largement saluée par les analystes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...