Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Net regain d'optimisme en zone euro malgré un chômage record

Marché : Net regain d'optimisme en zone euro malgré un chômage record

Marché : Net regain d'optimisme en zone euro malgré un chômage recordMarché : Net regain d'optimisme en zone euro malgré un chômage record

par John O'Donnell

BRUXELLES (Reuters) - L'optimisme sur la situation économique s'est nettement redressé au sein de la zone euro en août mais la persistance d'un chômage élevé en particulier dans les pays du Sud en difficultés souligne la fracture avec ceux du Nord où la reprise s'affirme.

La confiance des chefs d'entreprise au sein de la zone euro s'est améliorée en août pour le quatrième mois consécutif au sein de la zone euro, montre l'indicateur de sentiment économique publié vendredi par la Commission européenne.

Le regain d'optimisme est particulièrement marqué en Allemagne et aux Pays-Bas mais concerne aussi la France, l'Italie et l'Espagne.

L'indice calculé sur la base de l'évolution des carnets de commandes, du climat des affaires dans l'industrie et d'autres composantes comme les intentions d'embauche a progressé de 2,7 points à 95,2, laissant espérer que le pire de la crise traversée par le bloc est désormais passé.

"La phase la plus aigüe de la crise et la période la plus dure de serrage de ceinture est derrière nous", a déclaré Dirk Schumacher, économiste chez Goldman Sachs.

Dan un communiqué séparé, Eurostat a fait état d'un ralentissement de la hausse des prix de détail à 1,3% en rythme annuel en août au sein de la zone euro contre 1,6% le mois précédent, sous l'effet d'un recul des prix de l'énergie.

Signe de la persistance de pressions déflationnistes au sein de la zone euro, la modération de la hausse des prix soutient toutefois le pouvoir d'achat et donc la demande des ménages. Elle favorise aussi le maintien par la Banque centrale européenne (BCE) d'une politique monétaire très accommodante et de taux directeurs très bas.

Contrastant avec le regain de confiance, le taux de chômage au sein de la zone euro s'est maintenu en juillet au plus haut record de 12,1% qui recouvre des situations très disparates selon les pays, soulignant que la reprise ne se fait pas sentir de manière uniforme.

"Il serait tout à fait malavisé de déclarer ... que la crise est finie", a prévenu cette semaine Jürgen Fitschen, co-président du directoire de la Deutsche Bank.

Si le taux de chômage dépasse à peine les 5% en Allemagne selon les données d'Eurostat, il atteint près de 28% en Grèce et est au-delà de 25% en Espagne.

Le nombre de chômeurs a certes diminué de 15.000 en juillet au sein de la zone euro, mais 3,5 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient à la recherche d'un emploi.

"Nous n'avons pas enrayé la dynamique négative dans le sud de l'Europe", relève Guntram Wollf, du cercle de réflexion Bruegel. "La fragilité des banques, la faiblesse de la croissance et le niveau élevé du chômage restent des menaces."

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI