Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Ne sait trop sur quel pied danser

Marché : Ne sait trop sur quel pied danser

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent pour la plupart près de leurs équilibres, les opérateurs ne sachant trop sur quel pied danser avant les rendez-vous de politique monétaire de la Banque d'Angleterre et de la BCE, puis une batterie de données économiques américaines.

Lisbonne gagne 0,5%, Madrid et Londres 0,3%, Bruxelles et Zurich 0,1%, tandis que Paris gravite à son équilibre, et que Francfort, Milan et Amsterdam cèdent 0,1%. A New York, le Dow Jones a pris 0,6% et le Nasdaq 1% la veille.

Les économistes n'anticipent aucun changement de posture de la part de la Banque Centrale Européenne, mais l'évolution de la stratégie de l'institut monétaire pour les mois à venir suscite plus d'interrogations.

'Face à une reprise toujours très fragile et susceptible de dérailler, une nouvelle baisse de taux de 25 points de base à un horizon de trois mois ne peut pas totalement être exclue', estiment ainsi les analystes de Natixis.

'Le risque est que Mario Draghi prenne acte de l'amélioration des indicateurs économiques et qu'il devienne moins accommodant', jugent les stratèges d'IG, qui pointent par ailleurs le climat tendu dans lequel s'ouvre le sommet du G20 de Saint-Pétersbourg.

L'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé américain sera également suivie de près à la veille de la publication du rapport du Département du Travail. Les économistes anticipent généralement un peu moins de 200.000 créations de postes privés.

L'après-midi s'annonce en outre particulièrement riche en données économiques américaines, avec les inscriptions au chômage, la productivité, l'indice ISM des services, les commandes à l'industrie et les stocks de pétrole.

De ce côté de l'Atlantique, on notera que le taux de chômage au sens du BIT a augmenté de 0,1 point pour atteindre 10,9% en France (DOM compris). Les commandes à l'industrie en Allemagne doivent encore être annoncées.

Marks & Spencer grimpe de 3% à 493 pence à Londres, soutenu par HSBC qui relève sa recommandation de 'neutre' à 'surpondérer' et son objectif de cours de 490 à 550 pence, dans le cadre d'une note consacrée aux valeurs britanniques.

GlaxoSmithKline (GSK) recule par contre de 2% à 1.645 pence, une étude clinique de phase III ayant montré que son candidat-médicament anticancéreux MAGE-A3 n'a pas atteint l'un des deux principaux objectifs visés.

Vivendi figure parmi les valeurs en tête du CAC40 à Paris et prend 3,3% à 16,5 euros, entouré après un relèvement chez Morgan Stanley de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer', avec un objectif de cours rehaussé de 17 à 20 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...