Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Ne profite pas des chiffres américains

Marché : Ne profite pas des chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Des ventes de détail aux Etats-Unis et des résultats trimestriels de JPMorgan Chase plutôt meilleurs que prévu ne parviennent pas à tirer les marchés européens en terrain positif cet après-midi.

Lisbonne recule de 1,5%, devant Zurich et Bruxelles (-0,4%), Francfort, Paris et Milan (-0,2%), Madrid (-0,1%), tandis que Londres reste stable et qu'Amsterdam grappille 0,1%. A New York, le Dow Jones gagne pourtant 0,3% et le Nasdaq 0,7%.

Au chapitre des statistiques américaines, on notera que les prix à l'importation sont restés stables d'un mois sur l'autre en décembre, et les stocks des entreprises américaines ont augmenté de 0,4% en novembre.

Surtout, le Département du Commerce a fait état d'une hausse de 0,2% des ventes de détail le mois dernier par rapport au précédent (+0,7% hors automobile), là où le consensus anticipait une progression de l'ordre de 0,1% (+0,4% hors automobile).

Bien que supérieurs au consensus, Natixis juge que ces chiffres 'suggèrent plutôt une expansion molle de l'activité en décembre 2013', soulignant que de nombreux produits à gros ticket ont enregistré des baisses, comme les voitures, le mobilier ou l'électronique.

De plus, la série des résultats de banques américaines a commencé sur une note contrastée : si les investisseurs accueillent favorablement ceux de JPMorgan Chase, ils sanctionnent la publication de Wells Fargo.

De ce côté de l'Atlantique, le taux d'inflation a reculé à un rythme annuel de 2% au Royaume Uni en décembre, contre 2,1% en novembre, tandis que celui de la France est resté stable d'un mois sur l'autre à 0,7%.

Du côté des valeurs, l'action de préférence Volkswagen essuie l'un des plus lourds reculs du DAX (-2,7% à 197,1 euros) : UBS a dégradé son conseil de 'neutre' à 'vendre' jugeant que la valorisation du constructeur automobile devient exigeante.

De la même manière à Paris, Ipsen chute de 5,6% à 32,1 euros, après le déploiement d'une équipe dédiée à l'oncologie aux Etats-Unis et un accord de distribution autour de Sativex en Amérique Latine, deux choix jugés à risque par les analystes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...