Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ne profite pas des chiffres américains

Marché : Ne profite pas des chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Des ventes de détail aux Etats-Unis et des résultats trimestriels de JPMorgan Chase plutôt meilleurs que prévu ne parviennent pas à tirer les marchés européens en terrain positif cet après-midi.

Lisbonne recule de 1,5%, devant Zurich et Bruxelles (-0,4%), Francfort, Paris et Milan (-0,2%), Madrid (-0,1%), tandis que Londres reste stable et qu'Amsterdam grappille 0,1%. A New York, le Dow Jones gagne pourtant 0,3% et le Nasdaq 0,7%.

Au chapitre des statistiques américaines, on notera que les prix à l'importation sont restés stables d'un mois sur l'autre en décembre, et les stocks des entreprises américaines ont augmenté de 0,4% en novembre.

Surtout, le Département du Commerce a fait état d'une hausse de 0,2% des ventes de détail le mois dernier par rapport au précédent (+0,7% hors automobile), là où le consensus anticipait une progression de l'ordre de 0,1% (+0,4% hors automobile).

Bien que supérieurs au consensus, Natixis juge que ces chiffres 'suggèrent plutôt une expansion molle de l'activité en décembre 2013', soulignant que de nombreux produits à gros ticket ont enregistré des baisses, comme les voitures, le mobilier ou l'électronique.

De plus, la série des résultats de banques américaines a commencé sur une note contrastée : si les investisseurs accueillent favorablement ceux de JPMorgan Chase, ils sanctionnent la publication de Wells Fargo.

De ce côté de l'Atlantique, le taux d'inflation a reculé à un rythme annuel de 2% au Royaume Uni en décembre, contre 2,1% en novembre, tandis que celui de la France est resté stable d'un mois sur l'autre à 0,7%.

Du côté des valeurs, l'action de préférence Volkswagen essuie l'un des plus lourds reculs du DAX (-2,7% à 197,1 euros) : UBS a dégradé son conseil de 'neutre' à 'vendre' jugeant que la valorisation du constructeur automobile devient exigeante.

De la même manière à Paris, Ipsen chute de 5,6% à 32,1 euros, après le déploiement d'une équipe dédiée à l'oncologie aux Etats-Unis et un accord de distribution autour de Sativex en Amérique Latine, deux choix jugés à risque par les analystes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI