Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ne profite guère de J Yellen et d'Alcoa

Marché : Ne profite guère de J Yellen et d'Alcoa

tradingsat

(CercleFinance.com) - La question budgétaire américaine continue de plomber la tendance à la Bourse de Paris, et ce, malgré la nomination attendue sous peu de la 'colombe' Janet Yellen à la tête de la Fed et les trimestriels rassurants d'Alcoa.

Le CAC40 recule de 0,1% à 4129 points, en ligne avec le DAX de Francfort tandis que le FTSE de Londres cède 0,4%. Mardi, le Dow Jones a perdu 1,1% à 14.776,5 points, le S&P500 a reculé de 1,2% à 1.655,5 points et le Nasdaq a chuté de 2% à 3.694,8 points.

'Le CAC40 reste toujours dans la même configuration de consolidation baissière sous la pression du 'fiscal cliff' américain. La résistance est à 4175 points, et les supports sont inchangés à 4100 et 4042 points ('gap'), indique Barclays Bourse.

'Plus l'impasse budgétaire durera, plus il est vraisemblable que les dégâts économiques seront lourds, ce qui rend d'autant plus probable que la Réserve fédérale ne touche pas à son programme de rachat d'actifs', souligne Saxo Banque.

Ce dernier voit d'ailleurs d'un bon oeil la perspective d'une nomination, ce mercredi, de Janet Yellen à la présidence de la Réserve fédérale. 'La numéro deux de la Fed depuis 2010 défend une politique ultra-accommodante de soutien à la croissance', rappelle-t-il.

Autre facteur de soutien pour les marchés, le géant de l'aluminium Alcoa a surpris positivement avec un bénéfice par action de 11 cents, au lieu de cinq cents anticipés, et la confirmation d'une hausse de 7% de la demande cette année.

Sur le plan des statistiques, doivent être dévoilées la balance commerciale et la production industrielle au Royaume Uni, puis la production industrielle en Allemagne, avant le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed ce soir.

Dans l'actualité des valeurs, Peugeot prend 1% à 12,4 euros alors que selon China Business News, Dongfeng Motors aurait l'intention d'investir directement 1,2 milliard d'euros environ au capital du constructeur français en difficulté.

Air Liquide recule de 0,8% à 98,8 euros, pénalisé par une note de Crédit Suisse qui dégrade son opinion de 'surperformance' à 'neutre'. En outre, le spécialiste des gaz industriels a fait part d'un projet de cession de sa participation majoritaire dans Anios.

Mersen grimpe par contre de 3,6% à 24 euros, aidé par Gilbert Dupont qui confirme son opinion 'acheter' et relève son objectif de cours de 23,7 à 27,5 euros sur le titre du groupe de matériaux de performances et composants électriques.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI