Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Natixis AM aime la zone euro et le Japon

Marché : Natixis AM aime la zone euro et le Japon

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'équipe de Natixis Asset Management a livré à la presse spécialisée, ce jeudi, ses perspectives pour 2014 et sa stratégie d'investissement pour tirer parti au mieux de la nouvelle donne.

Philippe Waechter, directeur de la recherche économique, a indiqué que le monde financier débute l'année dans un environnement plus favorable qu'il y a un an.

Il se caractérise par 'la réduction du risque global, une reprise de la croissance et le maintien de politiques monétaires accommodantes de la part des autorités monétaires'.

Bien que l'horizon se soit éclairci, certains risques subsistent, liés notamment aux émergents, ainsi qu'à l'instabilité politique et sociale en Europe. '1% de croissance [N.D.L.R.: prévision de Natixis AM pour la zone euro en 2014] ne permet pas de dynamiser le marché de l'emploi', a précisé Philippe Waechter.

Il a également prévenu que l'accélération du cycle économique pourrait s'avérer plus modeste que prévu, que la déflation constitue une menace sur le Vieux-Continent et que le système bancaire reste fragile en Europe du Sud.

'La BCE va devoir agir, en lançant un nouveau LTRO (N.D.L.R.: opération de refinancement à long terme) par exemple', estime le professionnel.

Yves Maillot, directeur des actions européennes, a quant à lui rappelé que l'abondance de liquidités a dopé les actions en 2013. Selon lui, en Europe, la prime de risque s'est maintenant presque normalisée.

Avec un PER 2014 estimé de 13,6x (croissance implicite de +12,2% et de +14,6% pour le MSCI Euro), les valorisations sont redevenues normales.

'Il faut maintenant de la croissance des bénéfices pour justifier une progression significative des cours.'

Yves Maillot a invité son auditoire à privilégier le thème du retour du cash à l'actionnaire en 2014, précisant que les bilans des groupes cotés restent très solides et permettent une distribution plus élevée à l'actionnaire. 'Des opérations de M&A et de rachats d'actions sont fort probables', a-t-il ajouté.

Les positions en cash totalisent plus de 825 milliards d'euros dans les bilans des sociétés cotées en Europe. Pourtant, la distribution de cash en % de la capitalisation boursière est au plus bas depuis 1998 (à 4,3%).

Le ratio de dette/fonds propres sera en 2014 au plus bas depuis 25 ans en Europe (à 42%), illustrant une très forte réduction du levier des groupes côtés.

Yves Maillot a souligné lors de la conférence tenue ce jeudi que le dividende constitue le premier contributeur à la rentabilité actions sur longue période, indiquant que le rendement moyen des dividendes en Europe reste très attractif (3,6%) et le taux de distribution encore faible.

Ses choix sectoriels se portent sur la santé, le pétrole et les assurances. Sur le long terme, les thèmes de l'économie numérique et de la consommation émergente lui paraissent les plus porteurs.

Franck Nicolas, directeur investissement et solution clients, a quant à lui expliqué que Natixis AM privilégie les actions développées, au vu des taux de croissance solides et de la plus forte stabilité dans ces pays.

L'équipe a exprimé son intérêt pour la zone euro, en raison du retard accumulé, le Japon, pour sa politique monétaire agressive, et les small caps.

Elle est neutre sur les USA, étant donné que beaucoup d'acteurs sont déjà revenus sur la zone, ainsi que sur l'Europe hors zone euro. Natixis AM sous-pondère l'Asie développée.

Au sein des actions émergentes, moins appréciées que les actions développées, les spécialistes surpondèrent le Mexique, la Pologne, la Chine et la Corée.

Ils affichent une opinion neutre sur les matières premières et sous-pondèrent l'or.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...