Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : N'apprécie guère les créations d'emplois américaines

Marché : N'apprécie guère les créations d'emplois américaines

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens voient d'un mauvais oeil l'annonce de créations d'emplois plus fortes que prévu le mois dernier aux Etats-Unis, une nouvelle qui conforte la perspective d'une diminution des rachats d'actifs par la Fed dans les mois à venir.

Francfort abandonne 1,9%, Madrid 1,4% et Milan 1,3%, tandis que Bruxelles perd 1%, Paris 0,9%, Lisbonne 0,8%, Londres 0,6%, Amsterdam et Zurich 0,5%. Par comparaison, Wall Street évolue tout proche de son équilibre.

Le mois dernier, 195.000 emplois non agricoles ont été créés aux Etats-Unis, alors que les économistes en anticipaient en moyenne 160.000. De plus, les chiffres des deux mois précédents ont été relevés pour s'établir à 195.000 en mai et 199.000 en avril.

'Avec la publication de ce jour, la moyenne mensuelle depuis le début de l'année passe de 189.000 à 202.000, suggérant que l'objectif implicite de 200.000 de certains membres du FOMC a été atteint', souligne un économiste de Natixis.

Le camp des 'faucons' - c'est-à-dire les plus hostiles aux injections monétaires - se trouverait ainsi renforcé au sein de la Réserve Fédérale, malgré l'annonce parallèle d'un maintien du taux de chômage à 7,6%.

Ces chiffres viennent donc effacer une partie des gains de la veille sur les marchés, gains liés à l'annonce par Mario Draghi de son intention de 'maintenir les taux directeurs à leur niveau actuel ou plus bas pour une période prolongée'.

De ce côté de l'Atlantique, les investisseurs ont pris connaissance du déficit commercial français, qui s'est creusé à six milliards d'euros en juin, et des commandes à l'industrie allemande, qui ont diminué - contre toute attente - de 1,3% en mai.

Lanterne rouge du SBF120 à Paris, l'action Saft dégringole de 9,7% à 17,5 euros, lourdement sanctionnée pour un avertissement lancé, par le fabricant de batteries, sur ses revenus et résultats attendus pour l'année en cours.

A Helsinki, l'action Nokia recule de 1,3% à 3,1 euros, alors que Standard & Poor's a abaissé la note à long terme de l'équipementier télécoms à 'B+', contre 'BB-' auparavant, tout en conservant une perspective stable.

Whitbread dévisse de 2,9% à 3100 pence à Londres, pénalisé par une dégradation chez UBS de 'achat' à 'neutre', celui-ci estimant que son nouvel objectif de cours rehaussé de 2900 à 3150 pence ne laisse pas un potentiel de hausse suffisant pour le titre hôtelier.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...