Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Morgan Stanley affiche un bénéfice net supérieur aux attentes

Marché : Morgan Stanley affiche un bénéfice net supérieur aux attentes

Marché : Morgan Stanley affiche un bénéfice net inférieur aux attentesMarché : Morgan Stanley affiche un bénéfice net inférieur aux attentes

par Lauren Tara LaCapra et Tanya Agrawal

(Reuters) - Morgan Stanley a publié jeudi un bénéfice net supérieur aux attentes pour le premier trimestre, à de 958 millions de dollars (733 millions d'euros), après une perte de 119 millions il y a un an, la sixième banque américaine en termes d'actifs ayant bénéficié d'une croissance soutenue dans la gestion de fortune.

Par action, le bénéfice net ressort à 0,49 dollar (0,50 dollar hors exceptionnels), alors que les trois premiers mois de 2012 avaient été marqués par une perte de six cents par action.

Hors charges pour ajustement de la valeur de sa dette, le bénéfice net est à 1,2 milliard de dollars ou 61 cents/action.

Sur cette base, les analystes attendaient un résultat de 0,57 dollar/action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Toutefois, le revenu dégagé du trading obligataire et des matières premières a nettement diminué, à 1,5 milliard de dollars contre 2,6 milliards un an auparavant, reflétant la baisse des cours des matières premières et des taux d'intérêt.

L'action Morgan Stanley perdait 2,3% dans des échanges d'avant-Bourse.

Hors éléments exceptionnels, le produit net de la banque a baissé de 4,8% à 8,48 milliards de dollars, un chiffre supérieur aux attentes des analystes, à 8,35 milliards en moyenne.

Le revenu trimestriel de la gestion de fortune a augmenté de 5,4% à 3,47 milliards et représente environ 41% du revenu total.

STRATÉGIE GAGNANTE

Le bénéfice opérationnel avant impôts de cette activité a atteint le plus haut niveau de l'histoire de la banque, a précisé son directeur général James Gorman, cité dans un communiqué.

James Gorman a placé la gestion de fortune au coeur de la stratégie du groupe bancaire, estimant que cette activité fournissait des rendements stables, qui aideront à compenser la volatilité de ses activités de trading et d'investissement.

La marge bénéficiaire s'est maintenue à son niveau du quatrième trimestre, soit 17% - une performance conforme aux objectifs de la banque - contre 11% l'an dernier.

Le produit de la gestion de fortune est passé de 5,5 milliards un an avant la crise financière de 2007-2009 à 13,5 milliards l'an dernier.

"Morgan Stanley a opéré un transfert spectaculaire vers la gestion de fortune au niveau mondial, une stratégie qui devrait porter ses fruits", estime Bernie Williams, gérant chez USAA Investments, qui gère 55 milliards de dollars d'actifs, y compris des actions Morgan Stanley.

"Cette activité m'intéresse parce qu'il y a moins d'obstacles réglementaires dans ce domaine que pour le trading et qu'elle dégage des revenus plus stables", écrit-il.

L'activité produits financiers institutionnels - qui comprend le conseil en fusions, l'activité de souscription de titres et de dette et le trading - a dégagé un produit net bancaire, hors ajustement de valeur de la dette (DVA), de 4,41 milliards de dollars, en hausse par rapport aux 3,60 milliards du quatrième trimestre, mais en recul par rapport aux 5,11 milliards du premier trimestre 2012.

Morgan Stanley, qui détient 65% du courtier Smith Barney, avec Citigroup, souhaite par ailleurs racheter le reste du capital dès qu'elle aura le feu vert des autorités.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI