Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Monsanto relève son offre sur Syngenta, valorisé 47 milliards

Marché : Monsanto relève son offre sur Syngenta, valorisé 47 milliards

Marché : Monsanto relève son offre sur SyngentaMarché : Monsanto relève son offre sur Syngenta

NEW YORK/CHICAGO (Reuters) - Le groupe américain Monsanto, numéro un mondial des semences, a relevé son offre d'achat du suisse Syngenta et propose désormais 470 francs suisses par action contre 449 francs précédemment, soit un montant total d'environ 47 milliards de dollars (40,8 milliards d'euros), a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Syngenta, présent dans les semences et les pesticides, a repoussé une première offre de Monsanto en avril et a refusé de lui ouvrir ses comptes.

Le relèvement de l'offre de l'américain vise à mettre fin à ce blocage et à encourager Syngenta à revenir à la table des négociations, a expliqué la source, ajoutant qu'il passait principalement par une augmentation de la part du prix offert payable en numéraire.

En plus du relèvement de la part de numéraire offerte, la nouvelle offre prévoit une indemnité de rupture de trois milliards de dollars, soit un milliard de plus qu'auparavant, dans le cas où le rapprochement des deux groupes serait bloqué par les autorités compétentes.

Cette proposition améliorée n'est pas forcément la dernière et la porte pourrait rester ouverte à des négociations si Syngenta fait un pas en avant, selon une source proche du dossier.

Un représentant de Syngenta a déclaré à Reuters n'avoir aucun commentaire à faire et une porte-parole de Monsanto s'est refusée à tout commentaire.

Bloomberg avait auparavant fait état du relèvement de l'offre.

DES ACTIONNAIRES DE SYNGENTA POUR UN COMPROMIS

La direction de Syngenta est sous pression de certains de ses actionnaires: le gérant de fonds Paulson & Co a pris une participation dans le groupe et pourrait l'inciter à accepter une offre de Monsanto, ont dit des sources proches du dossier.

Cédric Lecamp, gérant senior de Pictet Asset Management, 17e actionnaire de Syngenta, a déclaré à Reuters il y a quelques jours qu'un accord pourrait être conclu au-dessus de 500 francs suisses par action.

Une étude de Sanford C. Bernstein auprès d'une centaine d'actionnaires ou ex-actionnaires de Syngenta a montré qu'environ 92% d'entre eux étaient favorables à un rachat négocié et accepteraient un prix relevé de 5%. Le prix acceptable moyen évoqué par ces investisseurs était de 473 francs suisses.

L'action Syngenta cotée à Wall Street a gagné 10% lundi après ces informations. Sur le marché suisse, elle avait auparavant fini à 357,60 francs.

Monsanto a jusqu'à présent exclu une offre hostile mais les relations entre les deux groupes sont aujourd'hui tendues, chacun d'eux ayant créé un site internet et multiplié les réunions avec des investisseurs pour défendre sa position.

Syngenta estime que Monsanto le sous-évalue et qu'un rapprochement se heurterait à des contraintes d'ordre réglementaire auquel le groupe américain n'a pour l'instant pas répondu.

"Nous avons dit non en 2011, nous avons dit non en 2012, nous avons dit non en 2015. Quelle est la partie de 'non' qu'ils ne comprennent pas?", a déclaré le directeur général du groupe helvétique, Michael Mack, lors d'une conférence de presse en juillet.

Monsanto, qui estime qu'un rachat permettrait de gagner en efficacité dans le développement de semences et de pesticides, tout en intégrant les forces de vente et les stratégies de distribution, a promis de vendre les actifs jugés redondants et les activités chimiques de Syngenta. Mais le projet pourrait être contesté, entre autres, par les autorités américaines, brésiliennes et chinoises de la concurrence.

(Mike Stone et P.J. Huffstutter; Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...