Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Michael Dell serait proche d'un accord pour racheter son groupe

Marché : Michael Dell serait proche d'un accord pour racheter son groupe

Marché : Michael Dell serait proche d'un accord pour racheter son groupeMarché : Michael Dell serait proche d'un accord pour racheter son groupe

ROUND ROCK, Texas/SAN FRANCISCO (Reuters) - Le comité spécial de Dell et le consortium mené par Michael Dell, fondateur du fabricant de micro-ordinateurs, sont proches d'un accord en vue de faciliter une offre de reprise du groupe, a indiqué à Reuters une source proche du dossier.

En échange d'une modification des règles de prise en compte des voix des actionnaires, Michael Dell et le fonds Silver Lake maintiendraient leur offre améliorée au prix de 13,75 dollars par action et y ajouteraient un dividende spécial de 13 cents.

L'action Dell s'adjuge autour de 4% à 13,47 dollars dans les transactions d'avant-Bourse à Wall Street.

Tout changement des règles de vote entraînerait un report d'un mois de l'assemblée générale des actionnaires, avait rapporté un peu plus tôt le Wall Street Journal.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Dell et de Silver Lake.

L'AG prévue ce vendredi -après déjà deux reports- reste pour le moment programmée au siège du groupe à Round Rock (Texas).

L'investisseur activiste Carl Icahn et d'autres actionnaires mécontents contestent l'offre de Michael Dell et de son partenaire, qui valorise le troisième fabricant mondial de PC à 24,4 milliards de dollars (18,5 milliards d'euros).

Michael Dell et Silver Lake ont accepté il y a une semaine de relever leur offre de 10 cents par action, à 13,75 dollars, à condition que les règles de vote soient modifiées.

Mais, mercredi, le comité spécial de Dell, chargé de veiller aux intérêts de l'entreprise, a adressé une fin de non-recevoir à ce sujet à Michael Dell et Silver Lake.

Ces derniers voudraient que seules les voix exprimées soient comptabilisées dans le vote. Actuellement, les non-votants sont toujours comptés comme des votes "contre", ce qui rend la majorité difficile à obtenir.

Dell, qui avait fondé l'entreprise en 1984 dans sa chambre d'étudiant, souhaite la retirer de la cote pour la restructurer à l'abri du regard de Wall Street et la transformer en prestataire de services. Carl Icahn, qui a amassé une participation de 8,7%, et ses alliés estiment que cette mue peut s'effectuer en restant coté et ont déposé une offre concurrente.

Le groupe texan, autrefois un leader mondial, n'est plus que l'ombre de lui-même dans un marché du PC en déclin. Son bénéfice a fondu de 79% au dernier trimestre.

Eileen O'Grady et Poornima Gupta; Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI