Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Merck fait mieux que prévu au 1er trimestre

Marché : Merck fait mieux que prévu au 1er trimestre

Marché : Merck fait mieux qu'attendu au 1er trimestreMarché : Merck fait mieux qu'attendu au 1er trimestre

par Ransdell Pierson

(Reuters) - Merck & Co signe la plus forte hausse du Dow Jones à Wall Street mardi après l'annonce de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre et la publication de données rassurantes sur le Januvia, son traitement vedette du diabète.

Le numéro deux américain de la pharmacie a fait état d'un bénéfice de 953 millions de dollars (871 millions d'euros) sur les trois premiers mois de l'année, soit 33 cents par action, contre 1,71 milliard (57 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 85 cents, dix cents de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a baissé de 8% à 9,43 milliards de dollars mais il dépasse également le consensus qui était à 9,07 milliards. Sans la hausse du dollar, le recul aurait été limité à 3%, a noté Merck.

Après une ouverture en hausse de plus de 5%, le titre conserve un gain de 3,94% à 59,35 dollars à Wall Street vers 14h20 GMT, de loin la meilleure performance de l'indice Dow Jones qui recule de 0,5% à ce stade.

Malgré ses résultats robustes du premier trimestre, Merck n'a que légèrement relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année, tablant désormais sur un bénéfice par action (hors exceptionnels) compris entre 3,35 et 3,48 dollars au lieu de 3,32-3,47 précédemment.

Les ventes du Januvia ont progressé de 3% au premier trimestre pour atteindre 884 millions de dollars. Celles du Janumet, un produit voisin, ont augmenté de 7% à 509 millions.

Lundi soir, le laboratoire a annoncé que le Januvia avait atteint l'objectif principal d'une étude sur ses risques cardio-vasculaires, ce qui ôte un élément d'incertitude sur son produit le plus vendu.

L'étude dite Tecos a porté sur 14.724 patients souffrant du diabète de type 2 et ayant des antécédents cardiaques. Le groupe traité au Januvia n'a pas présenté un taux de complications supérieur à celui prenant un placebo, ce qui selon les analystes devrait conférer au Januvia un avantage sur des produits concurrents sur lesquels pèsent les mêmes soupçons.

Merck a en revanche indiqué mardi que la Food & Drug Administration (FDA), l'agence sanitaire américaine, avait une nouvelle fois refusé d'autoriser la commercialisation aux Etats-Unis de son Bridion (sugammadex), un médicament utilisé en chirurgie pour inverser l'effet des relaxants musculaires et qui est déjà vendu dans une soixantaine de pays. La FDA met en avant un risque de réactions allergiques potentiellement dangereuses.

Les résultats de Merck au premier trimestre ont également bénéficié d'une hausse de 2% des ventes de la division de santé animale, à 829 millions de dollars. Sans le dollar fort, la croissance aurait atteint 13% selon le groupe.

"En deux mots, un solide T1 avec une guidance revue en hausse", résume Tim Anderson, analyste chez Sanford Bernstein, au sujet des résultats. Parmi les grands groupes pharmaceutiques américains, seuls Merck et Bristol-Myers Squibb ont relevé leurs prévisions pour 2015, remarque-t-il.

Les deux groupes sont leaders en immuno-oncologie, une approche innovante qui traite les cancers en incitant le système immunitaire du malade à combattre lui-même les cellules cancéreuses.

(Ransdell Pierson, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...