Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Markit soutient la tendance

Marché : Markit soutient la tendance

tradingsat

(CercleFinance.com) - Encouragées par des indicateurs PMI de Markit souriants parus dans la matinée, les Bourses européennes commencent sur des gains mesurés une semaine qui s'annonce nettement plus calme que les précédentes.

Bruxelles avance de 0,5%, Paris et Amsterdam de 0,4%, Zurich et Lisbonne de 0,3%, tandis que Francfort, Londres et Madrid gagnent 0,2% et Milan, 0,1%. Pour rappel, Wall Street a pris 0,2% vendredi.

L'indice PMI final Markit composite de la zone euro s'inscrit à 50,5 en juillet, sa première valeur supérieure au 50 depuis janvier 2012, marquant donc un retour à l'expansion de l'activité globale dans la zone.

La hausse globale de l'activité est en fait portée par l'Allemagne, seule parmi les quatre premières économies de la zone euro à enregistrer une croissance de son secteur privé, mais la France et l'Italie se rapprochent toutes deux de la stabilisation.

'Les dernières données de l'enquête donnent ainsi de nouvelles raisons d'espérer la fin tant anticipée de la plus longue récession que la zone de la monnaie unique n'ait jamais traversée', se réjouit Rob Dobson, senior economist à Markit.

Par ailleurs, l'expansion du secteur britannique des services s'accélère encore en juillet 2013 pour atteindre son rythme le plus élevé depuis décembre 2006, d'après l'indice PMI Markit-CIPS qui s'est redressé à 60,2 le mois dernier.

Ces signaux positifs font passer au second plan le PMI composite Markit de la Chine qui a reculé à 49,5 en juillet, indiquant la plus forte contraction d'activité depuis novembre 2011, sous l'effet de la production industrielle.

Sur le plan des valeurs, HSBC accuse une perte de 4,2% à 723 pence à Londres, l'établissement bancaire ayant tenu un discours prudent sur les perspectives de l'économie mondiale (particulièrement sur la Chine), malgré des résultats semestriels en hausse.

Veolia Environnement progresse de 1,4% à 10,4 euros à Paris, alors que le groupe de services aux collectivités a dévoilé des résultats (hors éléments non récurrents) en forte amélioration pour son premier semestre et confirmé ses objectifs pour 2013.

RWE abandonne 2,2% à 22 euros à Francfort, pénalisé par une note d'UBS qui réaffirme sa recommandation 'vente' et abaisse son objectif de cours de 20,5 à 19 euros, dans une note consacrée aux groupes énergétiques allemands.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...