Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Madrid reverrait à la baisse la variation 2013 de son PIB à -1%

Marché : Madrid reverrait à la baisse la variation 2013 de son PIB à -1%

Marché : Madrid reverrait à la baisse la variation 2013 de son PIB à -1%Marché : Madrid reverrait à la baisse la variation 2013 de son PIB à -1%

MADRID (Reuters) - L'Espagne révisera la semaine prochaine sa prévision de croissance pour 2013 et sollicitera de l'Union européenne plus de temps pour réduire son déficit budgétaire, la récession étant plus sévère que prévu, a déclaré lundi à Reuters une source gouvernementale espagnole.

L'Espagne anticipe désormais une contraction du PIB de 1% au lieu d'une contraction de 0,5% auparavant, a précisé la source, ajoutant que Madrid allait dorénavant se préoccuper davantage de croissance que de réduction du déficit.

La Banque d'Espagne, la Commission européenne et le Fonds monétaire international anticipent une contraction de 1,5% cette année. La source a dit que le programme de réformes des trois prochaines années que Madrid transmettra à la Commission européenne, en même temps que les nouvelles prévisions, invalidera ces projections.

Madrid espère que ces réformes assureront un taux de croissance de 1% en 2014, a ajouté la source.

"Nous tentons de trouver un juste milieu. De ce point de vue, avoir plus de marge de manoeuvre sur l'objectif de déficit serait un bon message à adresser aux marchés", a observé la source.

De fait, la source a dit aussi que Madrid négociait avec la Commission européenne un nouvel objectif de déficit budgétaire de 6% du PIB en 2013 au lieu de 4,5% précédemment. A l'heure actuelle, l'Espagne est censé ramener son déficit dans les clous, soit à 3% du PIB, en 2014.

Les deux chiffres révisés peuvent encore varier d'une ou deux décimales, suivant l'issue des discussions avec la Commission européenne, a encore dit la source.

Si l'Espagne obtient une année de sursis, l'objectif sera d'un rapport du déficit au PIB de 6% en 2013, de 4,5% en 2014 et de 3% en 2015, a expliqué la source, pour qui tel sera le résultat des négociations le plus vraisemblable.

Si elle gagne deux ans, l'objectif serait d'un peu plus de 6% du PIB en 2013 puis la procédure serait sensiblement assouplie pour parvenir à 3% en 2016.

L'Espagne a fait état d'un déficit de 6,98% du PIB en 2012, hors coût de recapitalisation du secteur bancaire, alors que l'objectif convenu avec l'Union européenne était de 6,3%, un objectif raté pour la deuxième année consécutive.

Julien Toyer, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...