Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lufthansa, en perte en 2014, ne versera pas de dividende

Marché : Lufthansa, en perte en 2014, ne versera pas de dividende

Marché : Lufthansa, en perte en 2014, passe le dividendeMarché : Lufthansa, en perte en 2014, passe le dividende

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a annoncé vendredi qu'elle ne verserait pas de dividende pour 2014, les résultats de la compagnie aérienne allemande ayant été affectés par la vente de la division informatique, une hausse des provisions pour les retraites et des pertes découlant des contrats de couverture du carburant.

Certains analystes s'attendaient à ce que Lufthansa renonce au versement d'un dividende au titre de 2014, la directrice financière du groupe Simone Menne ayant prévu en octobre que cette rémunération pourrait être réduite.

Cependant le consensus moyen des analystes tablait sur un dividende de 38 centimes par action, selon les données ThomsonReuters, après un versement de 45 centimes au titre de 2013.

A la Bourse de Francfort, le titre de la compagnie aérienne a fini en forte baisse de 4,25% à 13,29 euros après cette annonce, de loin la plus mauvaise performance de l'indice Dax-30 qui a gagné 0,44%.

La société de gestion Union Investment, un des grands actionnaires de Lufthansa et investisseur de long terme, a bien accueilli la décision sur le dividende.

"Lufthansa a désespérément besoin de chaque centime pour sa restructuration et pour financer le renouvellement de sa flotte", a déclaré à Reuters Michael Gierse, gérant chez Union Investment.

Selon Simone Menne, la compagnie allemande ne prévoit pas à ce stade d'annuler des commandes d'avions, même si elle réévalue constamment ses investissements. Le montant des commandes en cours s'élève à quelque 32 milliards d'euros.

PROMESSE DE DIVIDENDE FUTUR

Lufthansa a toutefois promis de verser un dividende dans le futur, la vente de la division informatique et les effets négatifs de la couverture du carburant n'étant pas des éléments récurrents.

"Nous sommes absolument déterminés à verser un dividende et nous avons ici des situations exceptionnelles qui nous ont mis dans le rouge", a déclaré Simone Menne lors d'une conférnce téléphonique avec la presse.

La première compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires veut réduire ses coûts pour faire face à la concurrence des transporteurs à bas prix comme Ryanair et easyJet et pour répondre à la menace des compagnies du Moyen-Orient.

Mais ces efforts rencontrent une forte résistance des pilotes, qui se sont mis en grève à dix reprises l'an dernier.

Les débrayages des pilotes en novembre et en décembre ont coûté à la compagnie 62 millions d'euros supplémentaires, portant le manque à gagner total dû aux grèves à 232 millions d'euros pour l'ensemble de 2014, a précisé Lufthansa.

Selon les résultats préliminaires aux normes Gaap, l'exercice 2014 s'est soldé par une perte de 732 millions d'euros contre un bénéfice de 407 millions l'année précédente.

Le résultat d'exploitation ressort à 954 millions d'euros avec un chiffre d'affaires inchangé de 30 milliards d'euros. Lufthansa visait un résultat annuel d'un milliard d'euros.

Lufthansa publiera le 12 mars ses comptes détaillés 2014.

(Victoria Bryan, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI