Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lockheed rachète Sikorsky pour 9 milliards de dollars

Marché : Lockheed rachète Sikorsky pour 9 milliards de dollars

Marché : Lockheed rachète les hélicoptères SikorskyMarché : Lockheed rachète les hélicoptères Sikorsky

par Andrea Shalal

WASHINGTON (Reuters) - Lockheed Martin a annoncé lundi racheter à United Technologies sa filiale hélicoptères Sikorsky pour neuf milliards de dollars (8,3 milliards d'euros), somme ramenée à 7,1 milliards de dollars si on prend en compte les avantages fiscaux liés à la transaction.

Le groupe de défense a ajouté qu'il examinerait l'éventualité de vendre ou de scinder pour six milliards de dollars d'actifs dans l'informatique et les services.

L'opération assied la position dominante de Lockheed dans l'armement et lui ouvre de nouveaux marchés; il dépasse de loin ses concurrents les plus proches, soit la division défense de Boeing et Northrop Grumman.

"Reprendre Sikorsky va de soi pour Lockheed martin; il s'assortit bien à notre portefeuille de produits et technologies de défense et d'aéronautique et espace de classe mondiale", a dit la directrice générale de Lockheed Marillyn Hewson.

Lockheed, qui construit les avions de combat F-35, des navires de guerre et des satellites haut de gamme pour l'Etat, précise que l'opération n'aura aucune incidence sur son engagement à restituer du cash aux actionnaires par le biais de dividendes et à ramener le flottant à moins de 300 millions d'actions d'ici la fin 2017.

Il ajoute qu'il a racheté 4,9 millions d'actions pour 937 millions de dollars durant le trimestre contre 800.000 actions pour 124 millions durant le trimestre comparable un an auparavant.

Lockheed dit encore que Sikorsky sera intégré à la division formation et systèmes mission, laquelle avait déjà collaboré étroitement avec la société sur des programmes d'hélicoptères. Le groupe de défense, premier interlocuteur du Pentagone, compte boucler la transaction d'ici la fin du quatrième trimestre 2015 ou le début du premier trimestre 2016, en fonction des autorisations officielles.

Il procèdera à un examen stratégique de ses services dans les infrastructures informatiques publiques et dans les services techniques de son segment missiles d'ici la fin de l'année, activités qui emploient 17.000 personnes. Il conservera les activités de services axées sur la défense et le renseignement.

Le groupe de défense employait 112.000 personnes au 31 décembre.

United Technologies a dit pour sa part que la vente financerait de nouveaux rachats de titres. Le conseil d'administration a autorisé le rachat de 75 millions d'actions au plus, représentant 8,3 milliards de dollars sur la base du cours de clôture de vendredi.

Lockheed Martin a par ailleurs annoncé un bénéfice trimestriel en hausse de 4,5% et a relevé sa prévision de bénéfice par action de 2015 à 11-11,3 dollars contre 10,85-11,15 auparavant.

Les comptes ont été publiés avec une journée d'avance pour coïncider avec l'annonce du rachat de Sikorsky.

Le bénéfice net a été de 929 millions de dollars au deuxième trimestre clos le 28 juin, soit 2,94 dollars par action, contre 889 millions (2,76 dollars) un an auparavant.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 3% à 11,64 milliards de dollars.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 2,66 dollars et un CA de 10,99 milliards de dollars.

L'action Lockheed Martin gagne 1,9% à 205 dollars en avant-Bourse.

(Avec Lewis Krauskopf à New York et Sagarika Jaisinghani à Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI