Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lisbonne valide des coupes dans les dépenses publiques

Marché : Lisbonne valide des coupes dans les dépenses publiques

Marché : Lisbonne valide des coupes dans les dépenses publiquesMarché : Lisbonne valide des coupes dans les dépenses publiques

LISBONNE (Reuters) - Le gouvernement portugais a approuvé jeudi de nouvelles réductions des dépenses publiques d'un montant équivalent à 0,5% du produit intérieur brut (PIB), afin de compenser la censure de plusieurs mesures d'austérité par la Cour constitutionnelle.

Luis Sarmento, le secrétaire d'Etat au Budget, a précisé que les coupes budgétaires, annoncées après une réunion ministérielle qui a duré toute la nuit, devaient permettre d'atteindre l'objectif de réduction du déficit budgétaire à 5,5% du PIB cette année.

Lisbonne compte ainsi obtenir le versement d'une nouvelle tranche d'aide de deux milliards d'euros par l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre du plan d'aide dont bénéficie le pays.

Le gouvernement a dû procéder à de nouvelles coupes budgétaires, après la censure au début du mois par la Cour constitutionnelle de mesures d'austérité censées rapporter 1,3 milliard d'euros dans le cadre du budget 2013.

Les mesures annoncées jeudi, qui représentent un peu plus de 800 millions d'euros de coupes budgétaires, concerneront notamment la fonction publique, et d'autres dépenses courantes.

Le gouvernement de droite, mené par le Premier ministre Pedro Passos Coelho, a également manifesté son intention d'utiliser des fonds structurels de l'UE, destinés à aider au développement de ses pays membres les moins avancés, et de renégocier des partenariats publics-privés (PPP).

Lisbonne, qui espère sortir l'an prochain de son plan d'aide, doit en outre avancer l'application de nouvelles mesures structurelles, initialement prévues pour 2014 et 2015, et qui n'ont pas été décrites en détail.

"Ces mesures garantiront le versement de la huitième tranche d'aide au Portugal", a dit Miguel Poiares Maduro, ministre du Développement régional. "Cette tranche sera versée si le Portugal respecte ses engagements budgétaires, et nous sommes en mesure de le faire après ces mesures."

Les amendements au budget 2013 doivent être présentés à la mi-mai au parlement, où le gouvernement dispose d'une large majorité.

Andrei Khalip, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI