Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les vendeurs dominent après l'avalanche de résultats

Marché : Les vendeurs dominent après l'avalanche de résultats

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les vendeurs dominent ce jeudi sur les marchés européens, sur fond d'angoisse notamment au sujet du ralentissement de l'économie chinoise et d'une avalanche de publication de trimestriels souvent mal accueillis.

Madrid prend 0,9%, Lisbonne 0,3% et Milan se stabilise, mais Paris et Londres perdent 0,3%, Amsterdam 0,4% et Zurich 0,5%, Francfort et Bruxelles dévissent de 0,8%. A New York, le Dow Jones cède 0,2%, mais le Nasdaq s'adjuge 0,4% grâce à l'envolée de Facebook.

Le scénario d'un atterrissage brutal en Chine est devenu un risque 'non-négligeable', selon la Société Générale qui évoque l'hypothèse d'une croissance inférieure à 6% dès 2013 et qui estime que 'sous-estimer cette possibilité pourrait s'avérer être une grave erreur'.

'En Europe, le ressort politique est en panne et il est probable qu'il n'y ait pas grand-chose à attendre avant les élections allemandes du mois de septembre', avertissait de son côté un gérant de Barclays Bourse ce matin.

'Aux Etats-Unis, la question de la fin de l'injection massive de liquidités sur le marché ressurgira au gré de l'amélioration de la situation économique du pays. Après les hausses fulgurantes des indices américains, une pause serait légitime', poursuivait-il.

Ces sources d'inquiétudes éclipsent les bonnes statistiques du matin, à savoir une décrue du taux de chômage en Espagne, une accélération de la croissance britannique et une légère amélioration du climat des affaires en Allemagne.

Les données économiques américaines se montrent plus ternes, avec une légère remontée des inscriptions au chômage à 343.000 la semaine dernière et une stagnation des commandes de biens durables (hors équipements de transport) en juin.

Du côté des valeurs, Siemens fait figure de lanterne rouge du DAX avec un recul de 5,8% à 78,8 euros, le conglomérat industriel ne s'estimant plus être en mesure d'atteindre ses objectifs de marge sur son exercice 2014.

BASF se retrouve aussi en queue de peloton à Francfort, perdant 4,2% à 66,9 euros, après avoir dévoilé des bénéfices inférieurs aux attentes au titre du deuxième trimestre 2013 et délivré un discours prudent.

En baisse de 1,4% à 30,5 euros, Unilever figure en queue de classement sur l'AEX d'Amsterdam, à la suite de résultats trimestriels en hausse moins forte que prévu malgré une croissance organique soutenue par les pays émergents.

Sur le SMI de Zurich, si les résultats de Roche (+1,5% à 237 francs suisses) reçoivent un accueil favorable, tel n'est pas le cas de ceux de Crédit Suisse (-3,2% à 27,5 francs) et d'ABB (-3,2% à 20,8 francs).

Sur le CAC40 à Paris, les publications de Technip (+2,2% à 86,5 euros) et de Capgemini (+1,6% à 41,5 euros) sont bien accueillies, à l'inverse de celles de Michelin (-1,4% à 75,8 euros) et d'Orange (-4,2% à 7,4 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI